Une bonne année 2017 ? Mouais…

closeCet article a été publié il y a 7 ans 5 mois 22 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Il est difficile de savoir sur quel pied danser en cette nouvelle année. J’avais souhaité une bonne année 2015 (correction : je n’ai pas de billet de bonne année 2015), ça a été assez violent, rien qu’en France (d’abord en Janvier, puis en Novembre), même si à titre personnel ça a été la transformation totale. Pour tenter de contrebalancer, j’ai donc souhaité une très mauvaise année 2016, et malgré tout, rebelote, la France s’enfonce dans un totalitarisme rampant (elle n’est pas seule malheureusement, sinon ça ne serait pas drôle), et si personnellement ça va toujours très bien (et même un peu mieux dans l’environnement familial proche), on ne peut pas en dire autant du monde artistique et scientifique, qui ont vu disparaitre plusieurs figures majeures, parfois trop tôt, même si c’est forcément inévitable.

Alors pour 2017, faites comme vous le sentez. Là, moi je suis paumé pour le coup, si je regarde dans mon entourage direct, je continuerai à verser dans l’antiphrase; mais en adoptant plus une vision d’ensemble, c’est un peu plus difficile vu que l’effet ne semble pas être le même. Ca donnerait presque l’impression de la méthode Coué, c’est rarement reluisant. Si vous trouvez une boite de courage en rab’ quelque part, je suis preneur. On va tous en avoir besoin.

PS : Sinon j’oublie personne mais il m’est compliqué de terminer un brouillon en ce moment, alors patience 🙂

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
genma
02/01/2017 11:30

> Sinon j’oublie personne mais il m’est compliqué de terminer un brouillon en ce moment, alors patience
Ce message subliminal, j’aime 🙂 Je patienterai alors…

Damien
03/01/2017 22:38

Ton billet et ton explication concernant l’antiphrase sont excellents et m’ont beaucoup fait rire 🙂

Je vais adopter cette technique dès maintenant.