J’ai changé de machine, et je l’ai acheté au bon endroit

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 3 ans 5 mois 18 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

À la suite d’une chute, j’ai recommencé à avoir des soucis avec l’écran de ce bon vieux laptop Acer Aspire 5735z, celui que j’ai démonté pour vos yeux. Comme je ne peux plus me permettre de perdre d’ordinateur (rappel : la tablette, c’est bien, ça dépanne, mais on bosse pas avec), j’ai du me résoudre à acheter une nouvelle machine de travail (pour les jeux, on attendra plus tard). Aussi bien la machine que le vendeur méritent quelques lignes.

Le vendeur

On va définitivement croire que je fais de la pub déguisée pour LDLC, mais c’est pourtant pas le cas, je ne leur demande absolument rien. Seulement, je suis client chez eux depuis plus de dix ans maintenant, et ce n’est pas pour rien. Leur qualité de service est vraiment au top, aussi bien sur la vente elle-même que le service après-vente (je pourrais presque faire un article avec tous mes déboires pris en charge par eux). Tenez, par exemple, lorsque j’ai ajouté au panier la machine que j’ai sélectionnée, une petite fenêtre me proposant des objets complémentaires apparaît, et surprise, un clavier belge est proposé en plus !

J’étais déjà en train de faire mon deuil de cet agencement que je trouve plus pratique que le français « classique », donc ça fait plaisir, par contre, je suis surpris du fait qu’il n’est proposé qu’en option, payante évidemment. Petit coup de fil au support client avant de valider la commande, on m’explique que les châssis sont directement livrés avec le clavier français, et donc qu’ils ne peuvent que proposer l’option, et pas le choix direct. Par contre, je peux demander après avoir passé commande que le clavier belge soit directement monté sans surcoût avant d’être livré. Cool. Et tout ça, sans avoir attendu dix ans avec une musique flippante (ou pourrie, ou les deux), et avec un accueil parfait.

Je passe commande, entre clavier supplémentaire, frais de livraison, extension de garantie (Chronopost oblige, je serre les dents), j’en ai pour 100€ de plus que prévu, mais pas grave, j’en ai absolument besoin. Dans la foulée je les rappelle, en changeant d’option sur le robot d’accueil, je trouve le moyen de me tromper, on me transfère toujours aussi gentiment vers la bonne personne, qui est déjà au courant de ce que je veux demander quand elle décroche (c’est loin d’être toujours le cas, croyez-moi). En moins de deux, il m’indique avoir pris en compte la demande d’installation du clavier belge. J’en profite pour demander pourquoi pas la livraison relais-colis, il m’explique que les garanties que les colis soient entiers, surtout sur les pièces assemblées, sont pas top, donc ils passent par Chronopost. Je devrais leur montrer comment bossent les gars par chez nous… Enfin bref, commande validée en 10 minutes avec les deux appels téléphoniques inclus pour la personnalisation. Essayez ça avec CDiscount 😀

J’ai tout de suite posé la question, gros bidouilleur que je suis : oui, on peut remplacer certains composants sans faire péter la garantie systématiquement (garantie que j’ai prolongée par rapport au contrat standard). Un point crucial, notamment en ce qui concerne le SSD qui pourrait bien être remplacé rapidement (pour cause de saturation à cause de la virtualisation). Cherchez combien de vendeurs et/ou de fabricants acceptent ce genre de chose… Par contre, impossible de me renseigner sur la « marque » du module WiFi/Bluetooth, qui pourrait s’avérer problématique sous Linux (Broadcom étant à éviter comme la peste, Realtek étant capricieux suivant les modèles, Intel constituant l’offre la plus solide actuellement…), le fournisseur fait « tourner » les modèles, on verra bien.

Par contre, pour ce genre de machine, choisissez bien la date de commande : avec les week-end, vous pourriez vous retrouver à attendre deux semaines, alors que ça devrait prendre cinq jours. En effet, contrairement aux offres OEM, LDLC prend deux-trois jours pour assembler et surtout tester la machine avant l’envoi. Les transporteurs ne travaillant que du Lundi au Vendredi… Petit couac, je devais recevoir le clavier français en sus de la machine, il n’était pas dans le colis. Petit coup de fil, ils font le nécessaire pour me l’envoyer rapidement.

Une machine pour rester mobile

Le laptop est donc de « marque » LDLC, un Aurore HZ1-I3-8-S1 Slim (à vos souhaits). Pour les curieux, ce sont à peine plus que des « châssis » de marque Clevo qui fait aussi du PC sur mesure. Et donc sur la base d’un châssis, ils proposent certaines configurations, dont la quantité de mémoire vive, le stockage (SSD dans mon cas), ou la qualité de l’écran qui peut varier. Fait notable et presque vital dans mon cas, il est fourni sans OS, même s’ils proposent les drivers sur la page de la machine au cas où vous auriez envie de lui coller un Windows.

Au menu donc :

  • Un core i3-5005U « Broadwell » dual-core 2Ghz avec HyperThreading, avec support de la virtualisation, indispensable
  • 8 gigots de RAM non soudés (beaucoup de machines récentes ne proposent plus que de la mémoire soudée, si elle déconne, vous jetez toute la machine)
  • un SSD SATA3 de 120Go (un poil serré du slip, mais je fais déjà avec, donc c’est pas la mort)
  • un écran 15,6 pouces 1366*768, dimensions identiques à la bestiole actuelle, à un gros détail près : il est mat, et ça change pas mal de choses
  • Et pour couronner le tout, une batterie six cellules confortable promettant une dizaine d’heures d’autonomie, toujours trop optimiste (genre, luminosité zéro et wifi éteint), mais qui sera de toute façon bien plus opérationnel que la malheureuse heure et demie que je réussis à tenir actuellement. Comptez la moitié si je passe pas mes journées à compiler des softs ou faire tourner des prototypes virtualisés.

Dans les petits reproches, l’absence de port M.2 ou mSata pour pouvoir disposer d’un SSD plus rapide et/ou plus gros dans le futur (je vous renvoie à mon article sur les SSD si cette phrase vous parait un peu nébuleuse). À l’utilisation, le touchpad est relativement basique (la surface semble faite du même plastique que la coque, rugueux), mais multipoint quand même, donc j’ai la possibilité de scroller facilement avec deux doigts (pour utiliser toute la surface). Je vais à peine évoquer la qualité de la webcam, pour le peu qu’elle va me servir. Et aussi, mais là, je le savais dès le départ vu que je suis déjà dessus, la résolution d’écran est un peu faiblarde quand les pages d’accueil des sites web deviennent de plus en plus lourdes. J’ai accepté, rien que pour le fait qu’il soit mat, ce qui compense largement. Un poil déçu, le module Wifi, si c’est bien de l’Intel et qu’il est parfaitement reconnu, ne supporte pas la bande des 5Ghz. Mais le support du Bluetooth fait que je vais le garder quand même.

Sous Linux, évidemment

J’aurais pu me contenter de « cloner » mon installation actuelle, mais j’ai préféré repartir sur des bases saines, avec notamment un changement de bureau. J’ai en effet eu beaucoup de problèmes avec KDE, toujours légers et corrigés certes, mais des problèmes quand même, et la grosse perte de cohérence visuelle des thèmes me pousse à chercher autre chose. Et si en plus c’est un poil plus léger encore question RAM, pourquoi se priver ?

Et donc, j’ai décidé de me poser sur XFCE, toujours avec Manjaro. Certes il est plus austère, propose moins d’effets de bureau, mais au final, je me suis rendu compte que j’utilisais beaucoup de logiciels GTK, donc l’intégration sera meilleure, et certains logiciels Qt/KDE seront facilement remplacés par des équivalents GTK (ça pourrait faire un léger article pour montrer que c’est facile). Et cerise sur le gâteau, je pense mettre en place un dock tel que la documentation d’HandyLinux le propose (sur la base des panels d’XFCE, donc intégré de base). Si au final seuls Teamspeak, Skype, Teamviewer sont moches, franchement, on ne pourra pas dire que c’est un gros problème. Pour la petite histoire, ce ne sont que des logiciels non libres que je dois encore utiliser plus ou moins régulièrement.

Aussi, avec 8Go de RAM, j’ai pensé un temps me passer de partition swap, qui est beaucoup moins vitale que sous Windows, qui gère sa mémoire avec des pieds bots. Finalement, j’ai laissé un micro-espace swap de 512Mo, juste vraiment au cas où (comme j’ai dit, en mode « virtualisation », ça pourrait manger pas mal, on sait jamais).

Windows 10 ? Meh

Je testerais évidemment, ne serait-ce que pour préparer le retour à la vie de ma machine de guerre, dont la plupart des jeux ne peuvent pas tourner sous Linux pour différentes raisons (merci Activision et Evenbalance). Ceci dit, la propension de Microsoft à aspirer toujours plus de données, sans même plus se cacher, à de quoi faire salement peur. Et le problème, c’est qu’il faut être lucide : il n’y a que comme ça que les assistants actuels fonctionnent, seulement ce n’est plus sous votre contrôle. Et j’ai déjà expliqué que je n’étais pas passé sous Linux juste pour la correction des bugs. Ou alors, je resterais sous Windows 7, tout simplement.

10
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
7 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
JeanSeboss666DamienSeboss666Angristan Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Julien HOMMET
Invité

Très intéressant cet achat !! Les PC Clevo… Oh pardon, LDLC, m’ont toujours attirés – J’attends la petite review de ce PC, pour avoir ton avis sur le matériel (qualité surtout) et connaître les déboires que tu auras avec l’installation de Linux dessus.
Windows 10 n’est pas si méchant qu’on le croit – Oui, des données sont envoyées… Quand vous ne décochez pas les cases correspondantes, c’est normal !! En décochant ce qu’il faut, c’est OK, il y a beaucoup moins de fuites ! 😉
A bientôt Seb’ ! 🙂

unaM
Invité

Il n’y a rien de normal à ce que des infos soient envoyées, et ce même si des cases ne sont pas décochées !

Quelle est cette idée de cautionner ce genre de comportements ?

J’ai personnellement acheté un laptop ldlc il y a 1 an environ, écran 14′ full hd qui a perdu 3 pixels en deux semaines et un clavier mal monté m’ont convaincu de le ramener et de plutôt partir sur la gamme Dell Latitude quand j’en ai eut l’occasion.

J’espère que ton expérience sera meilleure que la mienne.

Jean
Invité
Jean

Même si vous décochez tout (paramètres 8.1/10) une multitude « d’infos » est envoyé chez MS, lisez les CGU ! je sais c’est long et fastidieux mais on apprends beaucoup, trop c’est trop..ce système est à bannir tout simplement, ces CGU sont juste inacceptables ! sauf pour ceux qui n’ont rien à se reprocher bien sur..

Angristan
Invité

J’ai aussi un Aurore (4Go de RAM, Celeron, même SSD, mais moins de ports et sans vantilo) et au niveau de LDLC je suis mitigé 😐 J’ai contacté LDLC avant l’achat afin de savoir si c’était possible de rajouter une barette de 2Go aux 2Go déjà présent, ils m’ont dit ok, qu’il faillait que je rajoute une barrette à mon panier, et que je contacte le service technique, ce que j’ai fait. Ensuite il s’est avéré qu’il n’y avait qu’un port RAM, donc qu’il faillait payer 20e de plus pour une barrette 4Go, puis finalement c’était pas la bonne… J’ai… Lire la suite »

Damien
Invité
Damien

ah oui, une review serait la bienvenue 🙂