Convertir ses FLAC en MP3, sous Linux

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 4 ans 7 mois 14 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

Je vous avais prévenu dans la conclusion de ma migration réussie sous Manjaro, alors voici un premier article pour vous dire comment faire la même chose que sous Windows, mais au froid. Donc, dans celui-ci, ce n’était pas votre salon qui était le centre de l’attention, mais l’autoradio. Et vous allez voir, c’est encore plus rapide !

ffmpeg-logo

Contrairement à Windows, pas besoin de télécharger moult codecs et un programme en .NET. Ici, il faut simplement disposer de FFmpeg, un véritable couteau suisse des formats audio et vidéo. Cette description ne vous dit rien ? C’est pourtant celle que je donne à VLC dans cet article, et pour cause, VLC repose sur FFmpeg pour une grande partie de son très bon support des formats. Donc si vous avez VLC d’installé sur votre machine, FFmpeg est probablement déjà installé aussi. Sinon, c’est assez facile :

  • apt-get install ffmpeg pour Debian et dérivés
  • pacman -S ffmpeg pour Manjaro/Arch
  • les sources sont dispos sur git pour les accros à la compilation (infos sur la page de téléchargement, une version existe aussi pour Windows)

Et maintenant, la magie entre en jeu. Lors de ma présentation précédente le programme sous Windows prenait un dossier en guise de source, et détectait les fichiers .flac pour les convertir. Le fonctionnement sera grosso modo le même, mais va reposer sur une boucle for. On va donc créer un script et y poser notre boucle qui prendra en paramètre les fichiers .flac du dossier en cours et convertira les fichiers en MP3, avec en prime la conversion des méta-données (les informations incluses dans les fichiers, que l’autoradio scanne justement pour vous afficher le titre du morceau en cours). Trève de blabla, un peu de code :

C’est aussi simple que ça. Perso je me suis créé un dossier ‘scripts’ à la racine de mon dossier /home/seboss666, et je l’ai enregistré dedans, avec le nom flac2mp3.sh. Un petit chmod +x /home/seboss666/scripts/flac2mp3.sh plus tard, il suffit de se placer dans le dossier contenant les fichiers à convertir et de l’invoquer, sans même utiliser de paramètres :

 Pour chaque morceau, FFmpeg affichera la progression :

Personnellement je trouve que ça va beaucoup plus vite que sous Windows. A ce propos, si vous disposez de FFmpeg sous une forme exploitable, il est possible d’adapter ce script pour s’en servir en ligne de commande, sous Windows. Si si, c’est possible, ça s’appelle un fichier .bat (qui n’est en fait qu’un fichier texte), et ça ressemble à ça :

Vous voyez, ce n’est vraiment pas sorcier. Même si dans un prochain article on verra que le téléchargement de vidéos Youtube ne parait pas aussi simple, n’allez pas me dire que cette méthode n’est pas plus rapide que le logiciel que je vous ai présenté sous Windows. La ligne de commande, ce n’est pas le mal. C’est juste différent à appréhender.

5
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
flac2mp3 [Echo Wiki]mp3_flac_to_mp3 [Echo Wiki]febcrashSeboss666 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
febcrash
Invité
febcrash

il ne manquerait pas un k derrière 320 dans le code pour linux ?