Domohouse, l’essentiel de Domoticz au quotidien

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 5 ans 8 mois 8 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

La domotique est un domaine qui commence doucement à prendre de l’ampleur en France, grâce notamment à du matériel abordable et des solutions logicielles open-source. Domoticz est un de ces projets, jeune mais actif. Problème : son interface, fonctionnelle, n’est ni sexy ni abordable pour les non-techniciens. Avec des compères du forum Homeserver-diy.net, un projet s’est mis en place pour solutionner le problème : Domohouse. Et c’est (en partie) bibi qui l’a créé.

domo-domoticz-logo

Domoticz est donc un serveur logiciel de domotique, destiné à piloter des appareils et autres matériels au travers de différents contrôleurs (ZWave, RFXCOM…). Je ne vais pas m’étendre plus que ça sur lui, si vous voulez plus de détails, le site officiel est plus que suffisant pour ça. Je noterais juste certaines de ses qualités : il est assez léger pour tourner sur un Raspberry Pi. Oui, le Micro-PC ARM à 30€. C’est un logiciel libre (GPLv3), donc potentiellement plusieurs personnes peuvent y contribuer. Il est disponible à la fois pour le Pi donc, mais aussi Windows, et facilement compilable sous Linux. Et ce qui a permis l’émergence de Domohouse : il propose une API. Mal documentée, certes, mais une API quand même. Et c’est plus que suffisant à l’heure actuelle.

Une interface quelque peu confuse

Le constat initial est le suivant : l’interface, qui est relativement facile à manipuler et rend la configuration pas si difficile, n’est par contre vraiment pas sexy pour l’utilisation au quotidien, malgré un mode « mobile », qui au final ne fait que compresser encore plus les informations et appareils. Et quand on vise l’utilisation par des personnes vraiment peu au fait (enfants, personnes âgées, « non-geeks » de manière générale), forcément ça coince. Le projet PHPMyDomo, compatible à la fois avec Domoticz et d’autres logiciels serveurs, va dans la bonne direction, mais sa mise en place est un peu lourde (et c’est peu de le dire). Il nous fallait à la fois quelque chose de plus graphique encore, et bien plus léger dans sa mise en place.

domo-interface

Du WAF au NAF

WAF, c’est l’acronyme pour « Wife Acceptance Factor ». Ce terme, qui ne se veut pas sexiste à la base, nous vient d’un passé où la quasi-intégralité des outils touchant à l’informatique étaient manipulés/créés par des hommes, et leur technicité ne les rendaient pas faciles d’accès. Dans l’idée que leurs femmes puissent s’approprier de tels outils, il faut donc les simplifier. Le WAF désigne donc d’abord un objectif de simplicité et de facilité d’utilisation. Mais en 2014, il est dommage de conserver ce qui est facilement vu comme une marque de sexisme ordinaire. D’autant plus qu’il est très réducteur. Je préfère donc utiliser le terme de NAF : « Noob Acceptance Factor ». Noob, contraction/déformation de newbie, désignant un grand débutant, d’abord dans l’informatique, et dans n’importe quel domaine en général. L’objectif reste le même, mais la portée est donc plus grande, englobant l’ensemble des personnes qui sont visées par la simplification.

Et donc Domohouse dans tout ça ?

Eh bien, Domohouse ne cherche pas à recopier toutes les fonctionnalités de Domoticz. Déjà ne serait-ce que parce que les compétences ne sont pas là, mais aussi parce que ce n’est pas le but : vous ne passez pas votre journée à tester des scénarios pour allumer la lumière des toilettes quand le chat passe la porte de derrière, uniquement s’il fait moche dehors (scénario possible, on rigole pas). Non, ce que vous ferez le plus au quotidien sera de vérifier certaines températures, de contrôler vos lumières, votre porte de garage, ce genre de choses. Pas besoin d’un énorme cliquodrome pour ça. Donc, sans plus attendre, Domohouse ça ressemble à ça pour l’instant :

A gauche Domoticz, à droite Domohouse

A gauche Domoticz, à droite Domohouse

Donc voilà, il suffit de cliquer/taper sur un bouton pour changer son état. Les fonctions sont encore assez basiques, on affiche au choix températures, switches, et météo (en haut à droite). Mais détaillons un peu la philosophie. On cherche à la fois une différenciation de couleur et de géométrie. C’est facile à comprendre, et petit point qui reste accroché dans ma tête, les gens ayant de grosses difficultés visuelles peuvent aussi l’utiliser (vous n’avez pas les couleurs ? vous avez les formes; vous voyez mal les formes ? vous avez les couleurs). Bon pour l’instant les couleurs sont un peu « basiques », mais dans un futur proche quelques raffinements viendront égayer tout ça. C’est d’autant plus vrai pour la météo dont les images provenant de Yahoo sont moches, mais moches…

Pour le reste de la présentation du logiciel, comme ça a déjà été fait par Tom23 sur le forum où l’on a initié le projet, je vous renvoie vers le sujet, sur lequel je viens d’annoncer la première version « stable » 0.1.0 qu’on considère prête pour l’utilisation par un plus grand nombre que les trois pelos qui font vivre le projet pour l’instant (dont seikwa, le roi du « j’ai pas beaucoup d’idées mais je transcende celles déjà émises »–configuration, header, panel). Détail important : cette interface simplifiée est aussi publiée sous licence GPLv3, une première pour moi. Il n’est pas question de s’arrêter maintenant, et les idées ne manquent pas. Les bras et les compétences par contre, ça vient au fur et à mesure. C’est aussi une des motivations pour le projet : gagner en compétences et en assurance.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de