Mes applications fétiches sous Windows

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 5 ans 11 mois 28 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

Un peu à l’image de mon article sur les apps Android (que je n’ai d’ailleurs toujours pas approfondi), j’aimerais vous présenter une sélection de programmes intelligents, souvent légers, gratuits, voire carrément open-source, qui vous rendront de fiers services sous Windows, et dans la mesure du possible sans vous faire un enfant dans le dos (adware, spyware, quand c’est pas pire). Car contrairement aux distributions Linux qui vous livrent à peu près tout clés en main, l’OS Microsoft est particulièrement pauvre par défaut.

L’idée est ici de montrer notamment qu’il ne sert à rien de payer voire pire de pirater pléthore de logiciels souvent laids (dans tous les sens du terme) pour se fournir en utilitaires ou suites logicielles puissantes. Je les installe pour la plupart presque toujours après avoir fini la mise en place de Windows sur mes machines. Ou alors au jour le jour, dès que j’en ai besoin. Les domaines couverts sont variés, la sélection n’est ni exhaustive, ni forcément les choix les plus populaires. Parce que je suis un fou moi, faut pas croire.

Et une dernière chose : je propose, dans la mesure du possible, TOUJOURS les sites officiels. Ça limite la présence de saloperies (j’en ai parlé dans ce billet sur les risques d’infection).

 

Mozilla Firefox & Thunderbird

wapp-ff-tbOn va la faire court, faut vraiment être un Néandertalien pour ne pas connaitre le navigateur phare de la fondation Mozilla, et son client mail de compagnon. A l’origine proposés dans le même programme, la suite Mozilla, née des cendres de feu Netscape (oui, ceux qui ont connu sont officiellement vieux, comme moi), les développeurs ont ensuite décidé de séparer les deux, pour pouvoir améliorer chaque programme à des rythmes différents. Leurs avantages : opensource, gratuits, multiplateformes (Firefox existe en version mobile pour Android), extensibles à l’envi. Les inconvénients ? Principalement une lourdeur mémoire, surtout si les extensions sont nombreuses, et si les développeurs ne font pas toujours d’efforts.

Firefox (site officiel)Thunderbird (site officiel)

 

VLC Media Player

wapp-vlcPlus souvent seulement appelé VLC (un peu comme la plupart des distributions GNU/Linux ne sont appelé que Linux), le projet principal de l’association française VideoLAN (cocorico !) est donc un lecteur audio/vidéo open-source multiplateforme (PC/smartphones/tablettes), supportant un nombre de formats dont la liste donnerait le vertige à ses concurrents, Windows Media Player en tête. Souvent appelé le couteau suisse de la vidéo, il est aussi ben capable de lire des fichiers « locaux » que des flux réseaux (je l’utilise pour une webradio anglaise par exemple), les DVD même protégés, soit quasiment tous, et plus récemment un début de support des Blurays (mais début seulement, et pour l’instant pas de manière autonome). Il permet aussi le transcodage, l’application de filtres, et possède un nombre d’options qui là encore fait pâlir les autres lecteurs. A la fois un avantage et un inconvénient, car on s’y perd vite.

VideoLAN (site officiel)

 

PDF-XChange Viewer

wapp-pdfxCe programme, gratuit mais pas Open-Source (personne n’est parfait), permet d’ouvrir la plupart des fichiers PDF, y compris ceux éditables (comme les CERFA de l’administration, qu’on peut remplir avant d’imprimer). Pourquoi je le conseille plutôt qu’Adobe Reader ? Il est incroyablement plus léger et rapide que la daube d’Adobe (haha), et ne cherche pas à vous installer un Antivirus quand vous le téléchargez (si vous en avez déjà un, bonjour les dégâts sur votre machine). Si vous n’aimez pas le lecteur PDF intégré à Firefox, il vous propose aussi d’ajouter un plugin pour ouvrir les PDF directement dans le navigateur (c’est le cas pour Internet Explorer). Attention, même s’il vous propose de payer, ce qui débloque des fonctionnalités, le logiciel reste gratuit pour un usage personnel. Le seul inconvénient que vous pourriez trouver est qu’il est en anglais.

PDF-XChange Viewer (site officiel)

 

7-Zip

wapp-7ziplogo7-Zip est un utilitaire open-source permettant de gérer des archives dans de nombreux formats. S’il permet de créer des archives au format maison très performant, le 7z (utilisant l’algorithme LZMA), ainsi que des archives ZIP classiques (utilisables avec le support intégré à Windows), il sait parcourir et extraire de nombreux autres formats existants, comme le très populaire RAR, et d’autres moins connus, souvent destinés à d’autres OS (tar.gz, tar.bz2, .deb–oui, les paquets Debian sont des archives). J’ai déjà cité l’avantage de la performance, l’inconvénient que je lui trouve réside dans son interface qui fait passer celle de Winrar pour un modèle de design récent. Mais c’est efficace, et c’est tout ce qu’on lui demande.

7-Zip (site officiel)

 

LibreOffice & OpenOffice

wapp-lo-ooJe ne rentrerais pas dans le débat entre LibreOffice et (Apache)OpenOffice. Ce sont toutes deux d’excellentes suites bureautique pour leur prix : elles sont gratuites ! Vous pouvez de plus les utiliser indépendamment l’une de l’autre, car contrairement à Microsoft qui a pratiquement un format de fichier par version d’Office, LO et OO utilisent par défaut le format de fichier OpenDocument, standardisé et permettant de garantir le choix de l’outil pour manipuler les documents avec la garantie de les ouvrir n’importe où ou presque. Les différences entre les deux suites sont plutôt sous le capot et dans la gestion du développement, lié en partie à l’histoire d’OpenOffice, même si dernièrement des différences sont apparues dans leurs interfaces. Même si j’ai personnellement choisi d’utiliser LibreOffice (qui à mon goût évolue plus vite qu’OpenOffice), je ne saurais trop vous conseiller de tester les deux, et de garder celle qui vous convient. Vos fichiers seront de toutes façons pris en charge de la même manière. Et ils se paient le luxe aussi d’être multiOS.

LibreOffice (site officiel)OpenOffice (site officiel)

 

The GIMP

wapp-gimpAcronyme pour GNU Image Manipulation Program, GIMP est souvent présenté comme LE concurrent de Photoshop dans le domaine des logiciels libres. C’est probablement vrai, mais pour ma part, je pense qu’il en est loin. Mais le budget n’est pas le même non plus. Il rend malgré tout un nombre incalculables de services, de la retouche basique (dimensions, couleurs, luminosité, déformations diverses), au montage plus avancé à bases de calques et de scripts, certains faciles à utiliser, d’autres requérant un certain apprentissage. MultiOS là encore, il sait ouvrir la plupart des formats de fichiers utilisés par ses concurrents payants, avec plus ou moins de succès suivant la complexité du projet. Il possède aussi son propre format d’enregistrement. L’exportation en fichier image est aussi possible dans de nombreux formats plus ou moins répandus, aux finalités différentes. Depuis la version 2.8, les différents morceaux de l’interface sont enfin regroupés dans une seule fenêtre, ce que les utilisateurs demandaient depuis très, très, très longtemps. Il est toutefois possible de revenir à l’ancien comportement, ce qui ne change rien à ses fonctionnalités.

The GIMP (site officiel)

 

Deluge

wapp-delugeDeluge est un client BitTorrent opensource multiOS. Pourquoi lui et pas le très populaire µTorrent ? Là encore, il est open-source (ce que n’est plus µTorrent depuis son rachat par BitTorrent Inc), multiplateforme (ce que n’est pas µTorrent). Il ne révolutionne pas le genre, mais supporte la majorité des spécificités du protocole, dont le chiffrage. Il dispose d’un système de plugins, et permet de le contrôler soit en ligne de commandes, soit par l’interface classique, soit par le biais d’une interface Web (pratique pour gérer ses téléchargements à domicile depuis son travail 😛 ). Les développeurs du projet le veulent léger, mais ce n’est pas un point que j’ai pu comparer (probablement, sous Windows, la faute à l’utilisation de GTK pour l’interface qui n’est pas le meilleur cadre qui soit). Bref, pour moi un bon choix.

Deluge (site officiel)

 

jDownloader

wapp-jdownloaderMême si je ne suis pas particulièrement fan de Java, jDownloader est un logiciel sans concurrent sérieux. Open-source, multiplateforme (aidé par Java justement), c’est un gestionnaire de téléchargements qui supporte un nombre de plateformes de contenus (sites de stockages, plateformes vidéos tels Youtube), il repose sur un système de plugins, couplé à la gestion de comptes Premium, avec un support partiel des captchas, et vous pourrez vous concocter une liste de téléchargements énorme. Par contre, Java oblige, ce n’est pas un modèle de légèreté, et il ne s’intègre absolument pas à l’OS dans lequel il tourne (raccourcis claviers, design des fenêtres et des contrôles).

jDownloader (site officiel)

 

HWMonitor

wapp-hwmonitorCe petit utilitaire gratuit, proposé par CPUID (qui fait déjà l’excellent CPU-Z), permet de visionner en temps réel plusieurs informations liées au CPU, à la carte graphique, aux disques durs, à la batterie. Voltages, températures, vitesse de rotation des ventilateurs, niveaux de charge, il permet assez facilement de comprendre pourquoi votre ordinateur ne tient plus les heures sur batteries (oh, 25% de wear-leveling), de détecter un problème d’alimentation, entre autres. Il affiche aussi les valeurs minimales et maximales détectées pendant son exécution. Si vous lancez un programme en plein écran (mettons, un jeu, bien gourmand), vous pourrez voir jusqu’où la bébête est montée pendant ce temps-là.

HWMonitor (site officiel)

 

OpenVPN Portable

wapp-openvpnOpenVPN, comme son nom l’indique, permet de vous connecter à un serveur VPN distant, par exemple pour contourner les sales lenteurs de Free sur Youtube et consorts américains. Pourquoi la version portable de ce logiciel et pas la version installable ? Parce que je peux l’embarquer avec mon profil sur une clé USB pour tester la connexion des personnes chez qui j’interviens. L’interface est horriblement austère, vous ne pouvez gérer qu’un profil à la fois, mais au moins, ça marche, et quand ça merde, vous pouvez savoir pourquoi, si vous avez une pierre de rosette à codes d’erreur sous la main.

OpenVPN Portable (page Sourceforge)

 

mRemoteNG

wapp-mremotengmRemoteNG est un couteau suisse pour sysadmins qui permet de regrouper sessions SSH, Telnet, VNC, RDP, rlogin, ICA, le tout dans une seule interface à base d’onglets. Il agrège en fait plusieurs outils, dont le fameux PuTTY pour la gestion du SSH et du Telnet. Très pratique pour éviter d’avoir 50 fenêtres si vous avez 50 sessions d’ouvertes en même temps. Le risque, bien entendu, est de fermer d’un seul coup les fameuses sessions, et donc parfois de devoir recommencer certains travaux.

mRemoteNG (site officiel)

 

WinSCP

wapp-winscpWinSCP est un client de gestion de fichiers distants multi-protocoles pour Windows. Open-source (oui, encore), il gère le FTP (et sa version sécurisée le FTPS), le SFTP. Il possède de nombreuses fonctions (certaines automatisables par scripts), permet de stocker plusieurs profils, qui sont à mon sens mieux mis en avant que chez son concurrent Filezilla (qui lui se paie par contre le luxe d’être multiOS). Petit raffinement, les réglages (y compris des profils) peuvent être stockés dans un fichier .ini, ce qui permet de déménager ces fameux profils sur plusieurs machines.

WinSCP (site officiel)

 

Conclusion

« Voilà, c’est tout pour aujourd’hui » disait Valérie Lemercier dans Palace. Je n’ai pas couvert tous les sujets, et vous êtes d’ailleurs libres de compléter « l’offre » dans les commentaires. J’ai volontairement évité les outils moins courants tels que certains utilitaires de nettoyages déjà évoqués par exemple dans mon billet sur les infections, voire du diagnostic (Wifi, disque dur, mémoire). Je n’ai aussi pas abordé les jeux, mais là aussi pléthore de bons petits softs sont à découvrir. Bref, pas besoin de débourser à tout va, ni besoin de « pirater » comme de gros cochons, ce qui vous garantit presque toujours une bonne infection à base de chevaux de troie, de spywares divers, de vers, j’en passe et des meilleurs. Un exemple ? Au mois d’avril, on estimait à 90% le taux de malwares dans les cracks fournis avec les jeux « piratés ». Et c’est probablement aussi le cas pour les logiciels « classiques ».

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Ben Kaufmann Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien
Notifier de
Ben Kaufmann
Invité
Ben Kaufmann

FTP Manager Lite est une meilleure FTP freeware et le logiciel client SFTP. L’interface propre est super facile à utiliser. Il effectuera rapidement et efficacement vos transferts de fichiers. Il est l’un des meilleurs clients FTP freeware qui supporte également FXP.
http://www.deskshare.com/ftp-manager-free.aspx