Un mois de Mai trop calme… 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Vous l’aurez remarqué, le mois de mai a finalement été à l’inverse de ce que j’espérais, ayant finalement passé beaucoup de temps loin d’un écran adapté à l’écriture ou l’expérimentation, et les journées de travail sont particulièrement chargées (et parfois pénibles). Même cet édito est en grande partie écrit à l’arrache, en plein trajet pour le premier samedi du libre.

Pas d’articles, pas de visites

En effet, avec 15 jours sans parution fraîche, inévitablement on repasse sous les dix milles visiteurs uniques enregistrés par piwik.

Les brouillons avancent à pas d’escargot, les sujets sont variés, j’attends encore de trouver un gros sujet bien barbu (pour moi, s’entend), bref c’est pas l’orgie quoi…

Et donc non, pour ceux qui se demandent, toujours pas de comparaison avec les logs brut.

La plate-forme toujours aussi capricieuse

L’ajout de redis ne suffit pas encore à éviter les blocages sérieux liés au problème de disque. J’ai une ou deux pistes à explorer de ce côté là, dont le changement des images disque, à savoir une seule image au format raw, au lieu de deux qcow2. Tout ça sans réinstaller grâce à lvm. Évidemment je partagerai les manips.

Le futur ? Un grand brouillard

J’étais optimiste pour le mois de mai, il aura été assez catastrophique en terme d’activité pour le blog et le mois de juin s’annonce compliqué, en particulier la fin.

Mais c’est parce que l’activité « physique » sera importante, en particulier la fin de mois, attendez vous à un petit retour de la nuit du hack (Djerfy à fini par me convaincre), pas nécessairement en direct. La semaine d’après c’est Lyon pour la Trackmania Cup 2017 de Zerator.

Ah sinon en passant j’ai aussi fini par craquer,  vous pouvez désormais me trouver sur telegram. J’étais réticent par rapport à mon numéro de téléphone avant de découvrir que la protection des coordonnées sur un de mes domaines avait été débrayé chez ovh, laissant mon numéro traîner dans le whois pendant une période non déterminée. Joie.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de