Bonne fin du monde 2020 ?

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Je viens de vérifier, j’avais pas fait de vœux pour 2019; en même temps, j’étais un peu concentré à devoir rapprendre à marcher, et à vous présenter le bonheur de retrouver une connexion internet fonctionnelle chez ma maman, après quatre ans de galère. Mais bon, de toute façon, vu comment s’est déroulée cette année écoulée, que ça soit en France ou de manière générale autour de la planète, hein, on va pas dire que ça servait à grand chose.

En vrai il y a peu chances qu’une fin du monde se produise, mais bon, étant donné que notre société craque de toutes parts à cause de dirigeants toujours plus déconnectés de la réalité du quotidien de la majorité de la population — et pas qu’en France, je vous « rassure »  — , ça serait pourtant pas si déconnant comme « souhait ».

Autant dire que le futur ne s’annonce pas avec un optimisme rayonnant. J’en viens à croire qu’il ne faudra qu’un effondrement global, et une réduction drastique de la population mondiale, donc vous imaginez que j’essaie d’y penser le moins possible parce que ce genre d’évènement ne se passera pas bien, et tous les auteurs de science-fiction et d’anticipation ont déjà eu pas mal d’idées pour décrire le résultat.

Est-ce que ça m’empêche de vous souhaiter tout le bonheur du monde ? Certainement pas, déjà j’ai conscience que je m’attache à certains détails dont je peux voir des conséquences qui mettront des années à devenir réelles, mais à force de voir quantité de signaux faibles, le tableau que je dresse mentalement ne fait vraiment pas envie. En changeant d’échelle voir de point de vue, il y a pourtant quantité de rayons de soleil qui traversent les nuages qui surplombent mon esprit, et leur chaleur est particulièrement réconfortante. S’il y avait une bonne résolution à tenir, ça serait de trouver le moyen de focus sur ces points. Profitez donc de tout ce que vous trouverez de positif, tirez les bons enseignements et ne vous attardez pas trop sur les évènements négatifs qui vous arriveront, en dehors de ce que vous pourrez en apprendre, je vous jure que ça bouffe du temps dans une vie bien trop courte pour la gâcher. Faites ce qui vous plaît, évidemment tant que ça veut pas dire de pourrir quelqu’un d’autre.

Faites des rencontres, un des mes objectifs de 2019 était d’améliorer ma sociabilité, le peu que j’ai réussi à faire a été plaisant et permet d’ouvrir les esprits (les gens en face vous découvrent autant que vous les découvrez), même si ça reste compliqué. Mieux encore, il faudrait que je fasse plus de rencontres féminines, oui je sais, mais je bosse dans un environnement majoritairement masculin et parfois, ben c’est super lourd. Les femmes dans presque tous les domaines de l’informatique manquent beaucoup, on sait largement pourquoi, que ce soient les stéréotypes dès les plus jeunes années où on leur dit « c’est pour les garçons », qu’avec l’environnement pénible et sexiste, disons-le franchement, une fois passée l’adolescence. Et je m’excuse d’avance si je ne suis suffisamment vigilant parfois quand je participe moi-même à cette ambiance.

Enfin voilà, vous l’aurez compris, je vous souhaite le meilleur, sauf aux plus gros débiles de tous bords qui pensent qu’agresser les autres est un mode de vie enviable, avec l’espoir que 2020 réveille quelques consciences pour améliorer le tableau d’un monde bien mal en point.

Ce clip est à l’image de ce qui se passe actuellement