La fibre chez ma mère, chapitre 1 : la box internet

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Comme je vous l’ai indiqué récemment, ma mère est enfin passée à la fibre. Il y a du bon et du moins bon, ce qui est sur c’est que l’adsl, c’est fini ici !

Une première bonne nouvelle

3 décembre, appel du technicien : un créneau s’est libéré, et il est possible de poser la prise aujourd’hui, soit une semaine en avance, mais c’est génial ! Oui mais c’est que j’ai rien reçu pour me connecter à interface client, donc coup de fil au service client, qui après trois minutes d’attente me répond implacablement, m’envoie les identifiants par mail pour parer au plus pressé, et déclenche l’envoi du courrier de bienvenue qui reporte ces informations et quelques autres.

Ce mail arrive dans la minute, rien à redire. Le technicien avait annoncé 10h30, mais en raison d’un client compliqué à gérer l’équipe arrive finalement à 11h.

Des travaux impeccables

C’est une équipe de deux techniciens qui se garent avec un fourgon équipé d’une nacelle. Cette nacelle sera mise à contribution car ici, point de réseaux enterrés, tout est en aérien sur les mêmes poteaux qui portent les réseaux cuivre dont le téléphonique qui n’en finit pas de vieillir et laisse pourrir l’ADSL. En effet, le boîtier de raccordement a été posé au bout de la rue, il faut donc tirer la fibre jusqu’à la maison, trois poteaux plus loin. Le câble, qui au premier abord ressemble à un câble d’antenne TV, est en fait un gros gainage de kevlar, qui recouvre un câble blanc qui lui aussi est empli de kevlar avec enfin au centre, la fibre qui grosso modo fait le diamètre d’un cheveu. Il faut dire que c’est fragile, la protection est donc primordiale, c’est aussi pour ça que je suis un peu anxieux par rapport au fait que l’installation est aérienne, il faut dire que les vents peuvent facilement dépasser les 100 km/h.

Le brin rouge, sachant que là il est est pas encore dénudé, donc c’est encore plus fin !

Il aura fallu deux heures pour finaliser l’installation (vers 13h). Impeccable, pas besoin de refaire 500 trous pour passer à travers le mur, juste à côté du meuble TV, le technicien en profite pour refixer la prise électrique qui ne tient plus que par l’opération du saint esprit, rien à voir avec les errements notamment des sous-traitants d’SFR qui vous salopent le boulot (j’ai entendu des histoires parfois ahurissantes de câbles téléphoniques ou TV coupés pour faire passer celui de la fibre).

Les premières surprises arrivent

Première surprise, il y a deux boîtiers : celui qui amène la fibre à l’intérieur, et un convertisseur fibre -> Ethernet qui vient avec un petit bloc transformateur d’alimentation. Je respire profondément, les appareils avec des transfos de ce genre, ça commence à me gonfler, parce qu’il est toujours compliqué de les brancher sur les multiprises, ça condamne très souvent une des prises. Donc rien que pour Internet, je vais avoir deux transfos : celui du convertisseur, celui de la NordNetBox Impulsion.

Deuxième surprise, alors que ce n’est pas mentionné, il y a un délai à l’activation de la prise. Le technicien nous indique avant de partir, généralement dans 24h, parfois chanceux dans la soirée. Un rappel au support technique m’indique maximum dans cinq jours. Je dois donc patienter, je branche la box et attend que les diodes s’allument.

Troisième surprise, bonne nouvelle c’était dans la soirée ! Il faut laisser le temps à la box de faire ses mises à jour, pas de souci je suis en train de terminer un revisionnage des films Harry Potter, les deux derniers. À peine fini je prend mon PC, soulève la box pour récupérer le code WiFi par défaut et faire un test rapide en wifi et en Ethernet, car tous les câbles sont fournis. Le technicien m’a prévenu que le débit allait fluctuer un peu au début, pour progressivement atteindre le maximum le temps que les appareils se calibrent correctement. On tape déjà dans un peu plus de 300Mbps en montant ce qui est une très bonne nouvelle.

Je vais donc me coucher sur cette bonne nouvelle (il est une heure du matin), histoire de faire de beaux rêves de connexion qui fonctionne correctement.

Le chemin de croix du contrôle du réseau local

Le lendemain matin, j’attaque donc la recherche des paramètres du réseau local, à savoir contrôle du wifi, du DHCP, du DNS, de la redirection des ports qui seront nécessaires pour accéder à distance au réseau. Je sais déjà que ça va être la merde avec une adresse IP publique qui n’est pas fixe, mais bon, si le reste est là, on trouvera des solutions (j’ai déjà un domaine OVH dédié pour ma maman, et OVH propose de faire du DNS dynamique alors…).

Toutes les documentations papier ou en ligne de NordNet indiquent qu’il faut passer par l’interface client pour contrôler les paramètres notamment Wifi. Hein ? Allo ? On parle de contrôler un appareil local, via un site à distance ? Et si ça ne fonctionne plus, plus d’accès à rien ? Une connerie sans nom, qui me bouffait déjà avec la Freebox HD et m’avait poussé à utiliser mon propre routeur. Première problème : je confirme que si on peut accéder à l’espace client depuis n’importe quelle connexion pour gérer les infos courantes (facturation, etc), le déblocage des paramètres de la box se fait impérativement depuis la connexion de celle-ci.

Mais dans mon cas, j’ai une erreur, il me dit que l’interface est hors-ligne :

Bon, avant d’appeler je cherche quand même si une interface locale ne serait pas proposée, quand bien même elle ne serait pas documentée. On sort donc un petit nmap pour vérifier les ports ouverts sur l’interface privée :

Il y a une interface web locale apparemment sur le port 80, mais je n’ai pas les accès, j’ai testé tous les identifiants rien ne fonctionne. Donc nouveau coup de fil au service client, pour avoir un technicien cette fois-ci, histoire de débloquer un peu la situation. Verdict : c’est l’heure du midi, c’est pas la peine d’essayer, « tous nos conseillers sont déjà en ligne ».

J’ai donc rappelé en début d’après-midi, j’ai attendu un peu plus de cinq minutes. Réponse : y’a un bug sur toutes les box fournies depuis le début décembre, le profil client n’est pas appliqué et donc impossible d’accéder en local ou à distance à la box. Il sera adressé fin janvier globalement pour tous les clients, en attendant c’est traité au cas par cas, j’attends soit demain soit après-demain que la mise à jour soit poussée manuellement (la box redémarre automatiquement, ils passent la maj firmware dans la nuit).

Donc j’attends… En parallèle j’ai installé le décodeur Videofutur, une autre aventure… que je traiterai dans le chapitre 2.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
luthier occitanieanatolem Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
anatolem
Invité
anatolem

Les sous traitants de SFR je confirme font du travail de sagouins, ma fille en a été la victime dans le 92. Et il faut pas compter sur SFR pour résoudre les malfaçons.
A pluche.

luthier occitanie
Invité

Moi, étant donné que la fibre n’arrivera pas avant 2022 au plus tôt j’ai opté pour une connexion 100% 4G. Evidement j’ai choisi mon opérateur en fonction des antennes relais 4G couvrant mon domicile ! Je dois dire que j’attends souvent des débits supérieurs à 100 mbps et j’en suis très satisfait ! En même temps je regarde la TV uniquement par l’antenne, et j’utilise Netflix en téléchargement, donc je lance les téléchargements de saison la nuit, et pour les regarder je branche la tablette en HDMI sur la TV et le tour et joué 🙂