Ma voiture et l’antidémarrage électronique : obsolescence mon amour

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Parmi les éléments qui ont contribué à mon absence du mois d’octobre, un des signes marquants de ma fatigue rampante est la perte du trousseau qui regroupait mes clés d’appartement et de voiture. Si pour l’appartement ça a été vite réglé, la situation pour la voiture a failli être beaucoup plus complexe, et comme ça parle un peu de pratiques que je considère comme peu respectueuses, j’avais envie de partager l’expérience.

Donc, pour ceux qui ne le savent pas, je possède une Peugeot 307 2L HDI 90, dont finalement la donnée la plus importante ici est l’âge : 14 ans (première immatriculation en août 2004). Rien de choquant pour qui n’habite pas en région parisienne, je pourrai vous présenter d’autres véhicules improbables, dont mon ancien véhicule, une Peugeot toujours mais 406 de 2000, et qui approche des 290000kms sans pleurer. Toujours debout, passe toujours le contrôle technique, dont les contrôles pollution, mais qui est finalement dans la même situation que ma 307 à cause de son fabricant.

Je fais partie de ceux qui d’une part aiment posséder leur véhicule vu le pognon qu’on met dedans, et de l’exploiter au maximum histoire de pas gâcher (dans une optique tant que ça fonctionne pas besoin de gaspiller). Un positionnement que ne renierait pas Cyrille je pense, mais libre à lui de me dire si je me trompe. Tout ça pour dire que ce n’est pas un cas isolé, avec un âge moyen de 8 ans en 2014, en augmentation constante, les véhicules qui ont de la bouteille sont plus répandus qu’on ne le pense. Et j’aurais aimé avoir l’âge médian mais on l’a rarement ce chiffre (comme pour les débits des connexions internet ou le salaire, encore que pour ce dernier on le connaît grâce à l’INSEE).

Revenons à mon problème. Je perds donc mon trousseau, avec à ce moment-là la seule clé que j’avais pour démarrer ma voiture, on est un mardi soir à 20h. Je pensais l’avoir laissé sur le bureau au boulot, ce n’est pas le cas, le mercredi matin je rentre donc chez moi à peine arrivé. J’ai retourné mon appartement toute l’après-midi pour tenter de récupérer le double de la clé, sans assurance de l’avoir chez moi car si je sais qu’il existe encore, je ne me souviens pas l’avoir embarqué quand j’ai changé de vie. Ça n’a pas manqué je ne l’avais pas mais j’ai fait un sacré ménage chez moi du coup. Ma mère n’est pas chez elle avant la semaine prochaine c’est cuit pour fouiller les tiroirs. Je contacte alors l’assurance, pour savoir comment procéder pour récupérer un véhicule exploitable. Première chose, pour le cas particulier des clés de voiture, c’est prise en charge minimaliste car ça touche un élément de sécurité. En gros, on t’amène la caisse au garage et basta. Pas de prêt de véhicule, pas de priorité, rien.

Le garage d’ailleurs, je l’appelle pour savoir quelle est la marche à suivre pour ce genre de cas, et c’est la que la panique commence. Oui on peut commander une nouvelle clé « vierge » électroniquement mais dont l’empreinte physique permet à minima de pouvoir ouvrir la voiture et déverrouiller le volant. Mais cette fameuse partie électronique, il faut la reprogrammer pour ensuite appairer la nouvelle clé fraîchement programmée elle aussi. Et là, j’ai halluciné : le garagiste me prévient tout de suite qu’à cause des dernières révisions logicielles des outils de diagnostic et de maintenance (les fameuses « valises »), ils ne peuvent plus garantir le succès de l’opération sur un véhicule de cet âge, pire la reprogrammation peut « briquer » le boîtier d’antidémarrage, et la seule solution en cas d’échec est donc de changer entièrement le boîtier pour un neuf (pour des raisons évidentes on ne peut pas utiliser un boîtier provenant d’un autre véhicule sinon ça ne sert à rien). Boîtier qui coûte en moyenne la bagatelle de 500 balles.

Arrive alors la cerise sur le gâteau : le garagiste vérifie, le boîtier n’est plus fabriqué par Peugeot, donc au final si on tente l’opération j’ai une chance sur deux de niquer ma voiture définitivement si je retrouve pas le double original alors que la voiture est mécaniquement en parfait état (j’en dirais pas autant de la carrosserie mais c’est un autre débat). Oui oui, on peut acheter des pièces mécaniques pour réparer le véhicule pendant vingt ans, mais la partie électronique vous pouvez vous la carrer ou je pense, alors même que c’est un élément de plus en plus central dans la conception. J’aime bien parler de l’exemple d’Intel qui gardait une ligne de production de Pentium 75 pour… les navettes spatiales de la NASA (je cherche à retrouver l’article dans lequel je l’ai lu, si vous retrouvez l’information, partagez 🙂 ). Certes on parle là d’acteurs particuliers, mais c’est pour dire que sécuriser la fourniture de composants est courant dans le monde industriel, et ce n’est pas comme si les systèmes d’anti-démarrage n’étaient plus utilisés de nos jours. Je ne connais pas les politiques des autres constructeurs, mais dans ma recherche d’un véhicule pour remplacer le char (recherche démarrée bien avant cet évènement), clairement c’est pas un élément qui me donne envie de rester « français », même si c’est plus de la frime qu’autre chose (14% de chinois en 2014 dans les finances du groupe, fabrication massivement délocalisée…).

Comme je l’ai dit, l’électronique et l’informatique deviennent de plus en plus centraux dans la conception de nos véhicules, quand on voit comment le marché des smartphones qui est un réel désastre environnemental est en train de tourner, comment le manque de fiabilité de nombreux modèles réduit la durée de vie à peau de chagrin, ça donne pas envie pour le futur des véhicules, quand bien même l’électricité est pleine de promesses, aussi bien de propreté que de désastres également que ce soit sur les batteries difficilement recyclables ou bien les technologies sur lesquelles elles reposent actuellement, à base de Lithium qui est un métal aussi rare que cher et qui va vite devenir le nouveau pétrole si on trouve pas de bonnes alternatives rapidement. Bref, c’est pas reluisant…

8
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
KevinErwannSeboss666Didier (Iceman)Clément Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Apollo
Invité
Apollo

Salut, Il y a de plus en plus d’électronique dans nos voitures, et c’est un vrai bordel pour réparer ça tout seul, obliger de passer au garage, et ils ne vous ratent pas… J’ai une Xsara de 2004 (Citroën), et j’avais perdu ma seule clé. Je suis allé voir Citroën qui m’a fait une clé sans télécommande et ensuite, je suis allé au garage pour programmer une clé avec télécommande (pour l’ouverture à distance et du coffre). La procédure est simple et sans aucun risque, c’est la première fois que j’entends parler de briquer le module antidémarrage. Essaye de voir… Lire la suite »

Cyrille
Invité

Oui et non. Si ça marche vraiment bien, pas de raison particulière de le changer, si ça commence à poser problème ou devenir une corvée ça peut se discuter. Aujourd’hui je ne me verrais pas utiliser un PIV qui pourtant continue de fonctionner.

Clément
Invité

Je ne connaissais pas le coup des Pentium 75 (la source m’intéresserait), en revanche la NASA a acheté des 8086 sur eBay pour pièces de rechange sur la navette… https://www.nytimes.com/2002/05/12/us/for-parts-nasa-boldly-goes-on-ebay.html

Didier (Iceman)
Invité

Hello,

Je vais poser la question à des collègues qui connaissent un peu mieux ce genre de chose pour voir s’il y a une solution possible. Avec les fêtes, pas évident de trouver ça…rappelle le moi si je t’oublie

Didier (Iceman)
Invité

J’ai vu le collègue : Donc tu as effectivement a demander avec ta carte grise le code qui correspond à ton véhicule (logiciel CORVET pour ton garage) , ce qui te seras déjà facturé. Tu devras commander une clé qui sera programmé en fonction et puis avec le boitier de diag normalement nous n’avons pas de problème, à moins de s’y prendre comme un manche. Et là ça doit pouvoir aussi se récupérer aussi, à travers des pièces d’occasion s’il le faut. Mon conseil : Va consulter aussi un autre garage si tu peux, mais vraiment du garage de la… Lire la suite »

Erwann
Invité
Erwann

Tes problèmes d’obsolescence électronique/logicielle des voitures se retrouvent également dans l’industrie. Pour des équipements analytiques qui coûtent pièce plusieurs centaines de K EUR voire qui dépassent le million, les composants matériels restent disponibles pendant de nombreuses années tandis que les logiciels de contrôle de l’équipement ne sont plus mis à jour après seulement quelques années, sans aucune capacité à faire des upgrades : « la nouvelle version du logiciel ne soutenant malheureusement pas l’ancien équipement ». Indiscutablement, l’industrie du logiciel n’a rien compris au cycle de vie des produits. Concernant Peugeot : – J’ai acheté en 1995 une des toutes dernières 405… Lire la suite »

Kevin
Invité

l’Open Source nous sauvera ! Il existe un monde de calculateurs open source, principalement pour moteur essence, mais les diesel a pompe Bosh vp37 ( tdi ) commencent à avoir un joli projet : http://dmn.kuulalaakeri.org/dmn-edc/