Les flux RSS sur YouTube : la fin de mon compte Google ?

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

La dernière mise à jour de Firefox et son abandon du support natif du RSS (décision incompréhensible pour moi, qui participe à ma frustration grandissante avec le navigateur), m’ont remis en tête le fait que je voulais tester cette histoire de flux RSS sur les chaînes YouTube que Genma avait déjà partagé. En cherchant si possible une solution pratique, toujours dans une optique « c’est facile, tu peux le faire aussi ». Voyons ce qu’il en est.

RSS, rappel et mise au point

Je ne sais pas si je dois réellement faire un rappel sur ce qu’est un flux RSS, j’ai déjà écrit sur le sujet il y a quelques années, le format n’a pas bougé ou à peine. Par contre la partie sur la recherche de flux dans Firefox n’est plus valide, Mozilla ayant décidé de retirer ce support du navigateur; j’ai remplacé ça par une petite extension, Want My RSS, pas trop contraignant mais frustrant donc. A l’heure de la question de l’omniprésence des réseaux sociaux centralisateurs, cette fonctionnalité de flux est bien pratique pour reprendre un peu le contrôle sur l’expérience.

Mon compte Google, ses restes

En effet, j’ai arrêté d’utiliser le moteur de recherche depuis quelques années maintenant (à l’époque remplacé par DuckDuckGo, maintenant Qwant), je ne me sers pas de Gmail autrement qu’en IMAP pour les notifications des abonnements YouTube, lors de mon changement de téléphone plus tôt dans l’année j’ai tenté l’aventure sans utiliser le compte Google (faudra que je vous fasse un retour plusieurs mois après tiens). Ne reste donc que YouTube, pour lequel je n’utilise que la fonction d’abonnement et notification mail à une chaîne. Pas de commentaires (depuis le forcing Google+ qui n’a jamais été retiré chez moi, donc plus de commentaires depuis plus de 4 ans – pour le peu que j’ai besoin de commenter, ça ne m’a pas manqué une seconde).

Bref, il ne manque pas grand chose pour que je me débarrasse définitivement de ce compte. Pourquoi ? Google en sait déjà bien assez sans que je lui facilite la tâche, et puis un compte de moins à maintenir, avec donc une adresse et un mot de passe, c’est toujours ça de moins qui peut servir à vous exploiter (vol d’identité, toussa). Moins on en a/on en fait, mieux on se porte (j’ai huit compte mails dans Thunderbird…).

La recherche de flux, leur gestion dans l’agrégateur

Chercher à la main c’est chiant (copier l’id de la chaine et forger l’url feeds.xml?channel_id=<id>, le paramètre de l’url qui change quand la chaîne est personnalisée), et ça va vitre être pénible avec un nombre d’abonnements conséquents. Il fallait donc trouver un moyen de fluidifier ça. L’extension que j’ai mentionné en commentaire sur le blog de Genma ne fonctionne qu’en étant sur la chaîne, alors que YouTube RSS Finder permet d’avoir le lien aussi en partant d’une vidéo. Dans tous les cas, le fonctionnement est le même, une icône apparaît dans la barre d’adresse quand un flux peut-être exploité, cliquer dessus ouvre un nouvel onglet.

petit, discret, mais efficace

Reste ensuite à exploiter ce flux. J’utilise depuis quelques années maintenant FreshRSS, qui à de très rares exceptions près remplit très bien son rôle (des soucis liées à des mises à jour majeures pas toujours bien négociées, sans gravité toutefois), c’est donc lui qui va se charger de ces flux supplémentaires. J’ai créé une catégorie YouTube et j’ai commencé à y placer quelques flux tirés des chaînes que je suis déjà. C’est pas compliqué, on va dans la gestion des abonnements, on colle l’URL dans le champ qui va bien, on clique sur ajouter un flux, ça ouvre le panneau avec les détails du flux, on sélectionne la bonne catégorie, on valide, et hop, c’est ajouté.

Dans l’immédiat j’ai laissé affiché dans le flux principal, le temps de voir comment ça se comporte par rapport à la notification mail, mais n’étant pas une information à lire prioritaire, je pense que je vais un peu modifier ça.

Pour les curieux, en bonus dans le flux on a la description complète et le vrai lien direct de la vidéo, tout ce qu’on a pas dans la notification mail, dont le lien est fait pour enregistrer le fait que vous venez de la notification mail.

Maintenant ces étapes manuelles restent plus pénibles que de cliquer sur « S’abonner » et d’activer la fameuse cloche (deux clics). Pour compenser un peu FreshRSS propose un bookmarklet (petit script qui se loge dans un marque-page pour déclencher une action spécifique) pour ajouter directement le flux dans FreshRSS via le même formulaire que d’habitude en mode standalone. Le mieux serait une petite extension qui fasse le boulot sans ouvrir trois onglets (celui de la chaîne ou vidéo, celui du flux, celui du formulaire d’ajout). Si quelqu’un sait comment faire (ça repose dans tous les cas sur du JavaScript, donc c’est hors de ma portée et de ma motivation), je suis preneur. Même si j’envisage déjà la difficulté, notamment pour la sélection de catégorie. Y’a moyen je pense d’ouvrir le formulaire en mode « popup », j’ai testé en le réduisant ça s’adapte bien.

Quid du mobile ?

Alors certes je ne regardes que très peu voire pas du tout de vidéo sur mobile (je trouve l’expérience peu agréable quand ça dépasse deux minutes), mais je conçois que c’est un usage répandu donc j’ai cherché comment faire, on ne sait jamais au détour d’un tweet on peut découvrir une chaîne intéressante qu’on voudrait garder à l’œil. Le problème premier est que la plupart des personnes utilisent l’application officielle YouTube sur leur smartphone Android, qui exploite automatiquement le compte Gogol. L’expérience est intégrée, plus ou moins agréable (agression de publicité ?), donc évidemment récupérer le flux RSS est compliqué quand on a aucun contrôle de l’expérience. Et évidemment Google ne fera aucun effort pour mettre ce flux en avant (il faut déjà savoir que la fonctionnalité existe). Pour ceux-là je ne peux rien, il va falloir faire des efforts.

NewPipe est une application opensource alternative présente sur F-Droid. Elle propose, sur la page d’une chaîne, d’en afficher le flux RSS, en fonction des applications installées, moi ça m’a proposé Firefox, l’expérience est la même que sur bureau, à savoir un onglet avec le flux brut affiché. J’ai testé sur le navigateur justement, les extensions pour afficher les flux depuis les pages de vidéos ou de chaînes ne posent pas de problème particulier, à part que j’ai pas l’icône qui s’affiche, donc inexploitable.

Mais il n’y a pas que là que ça coince, sur mobile FreshRSS masque la gestion des abonnements, certainement parce que l’organisation actuelle des menus n’est pas adaptable simplement, donc autant éviter de faire une connerie et tout masquer. Mais pas moyen d’ajouter le flux du coup, c’est là qu’une extension pourrait être plus sympa qu’un bookmarklet pour peu qu’on soit capable de la faire fonctionner aussi bien sur mobile que sur pc (faudrait je pense regarder du côté d’uBlock Origin, qui fonctionne sur toutes les plateformes y compris sur Android). parce qu’il fonctionne le bookmarklet, mais le formulaire est pas du tout fait pour s’adapter aux écrans verticaux à haute densité.

Bref, l’expérience est loin d’être optimale.

La liberté a un coût salement élevé

En effet, on le voit, le confort apporté par l’expérience YouTube via le compte Google et les applications qui vont bien joue en grande partie sur le succès de la plateforme (je vais pas discuter de la qualité des contenus, suffit de voir ça pour se rendre compte du massacre des « tendances »). Se passer de ce confort est pénible, pour rester poli, et Google ne risque pas de simplifier les choses (rien ne dit qu’ils décident un jour de supprimer cette fonction pour tout centraliser sur l’API, et là pas de miracle faudra un compte Google).

Reste un point que soulèverons certains (j’ai souvent le débat avec ma frangine sur le sujet), le soutien des auteurs. En effet, chaque « Youtuber » qui tente de gratter du blé de la plateforme vous pousse à l’abonnement, à la notification, au pouce bleu, tout ça pour tenter de gagner en visibilité et donc en monnaie liée aux publicités et partenariats en lien avec cette visibilité acquise. Alors déjà, pour ceux qui sont nouveaux, ils ne tireront rien de la publicité de ma part, maintenant je ne désactive plus jamais le bloqueur y compris quand je vais sur YouTube. Ajoutez à ça que la plupart du temps, quand je suis chez moi c’est via LibreElec que je les regarde, et actuellement chez ma mère je récupère les vidéos via youtube-dl pour les regarder sur la TV du salon. Donc exit la pub, reste les vues et le compteur d’abonnements.

La libération n’étant pas du tout triviale, je ne risque pas d’embarquer la moitié du public YouTube avec cet article, et surtout pas avec mes centres d’intérêts qui ne semblent pas majoritaires. Donc perdre un abonnement, ça ne tuera personne dans les 84 chaînes que je suis. Le même raisonnement prévaut pour la vue comptabilisée. Quelque soit la plateforme envisagée, l’argument du « mais si tout le monde fait comme toi c’est mort », non vraiment, même en résumant à mort à peine abordé le coup du flux RSS que vous avez perdu facilement 98% du public présent sur YouTube. Aucun risque donc.

Je préfère largement directement soutenir les créateurs qui me nourrissent d’intellect ou de divertissement (mes abonnements vont de Zerator à String Theory en passant par Kristina Schiano ou Smarter Every Day, Khaos Farbauti Ibn Oblivion, je vais pas tous les citer y’en a 84). Il n’y en a pas un seul maintenant qui n’aie pas un compte Tipeee, Patreon, Utip, ou je ne sais quelle autre plateforme de paiement direct, un modèle que je trouve bien plus sain, même si évidemment je ne peux pas lâcher des brouzoufs à chaque créateur (surtout je ne suis pas près de créer un compte Patreon, donc ça limite à ceux présents sur Tipeee). Même YouTube s’y met, si vous n’avez pas l’intention de vous séparer de votre compte Google, propose maintenant un bouton « Rejoindre » à la manière de Twitch qui permet de s’abonner financièrement pour tenter de capter une partie des flux financiers qu’il a laissé fuir à cause des politiques de revenus publicitaires désavantageuses pour les premiers acteurs de la plateforme. A la limite juste pour ça si vous pensez que les données qu’en tirera Google en matière de profilage ne vous pose pas de problème, l’argent ira en partie dans les poches des créateurs et c’est beaucoup plus visible et direct comparé à des revenus publicitaires particulièrement compliqués à gérer (décalage de plusieurs mois, politiques opaques qui en ont déjà foutu sur la paille…). D’autant plus après le semi-échec du modèle YouTube RED (abonnement de 10 balles permettant d’accéder à du contenu exclusif, mais les contraintes imposées sur la création de ces contenus font qu’il n’a pas eu le succès escompté).

Pub gratuite pour Jérome 🙂

Bref, entre le temps passé en manipulations, le coût du soutien des créateurs, clairement ça semble coûter beaucoup plus cher que se farcir les publicités et le pistage constant que ce soit de Google ou des annonceurs (on va laisser les états hors de l’équation pour aujourd’hui). En tout cas ça se voit tout de suite sur le compte en banque, mais c’est toujours plus éthique, et à long terme, c’est certainement plus sain.

Un dispositif sous surveillance, qui avancera doucement

En effet, au fur et à mesure que je vais ajouter les abonnements, je vais finir par couper les notifications mails. Ce transfert au fil de l’eau des abonnements YouTube vers les flux RSS va permettre de faire le ménage sur certaines chaînes devenues inactives en plus, toujours une bonne chose. Quand tout sera stabilisé et validé, il restera un vrai problème. Comme je l’ai dit plus haut, ma consommation de contenus sur YouTube se fait majoritairement le soir une fois rentré du taf ainsi que le weekend, sur mon Raspberry Pi 3,  qui d’ailleurs me cause quelques petits soucis mais de la faute de YouTube.

En effet, de plus en plus certaines qualités vidéos ne sont proposées qu’en HLS, un mode qui n’est pas supporté par défaut sur le plugin YouTube de Kodi, apparemment il faut passer par un support de serveur HTTP mais je n’ai jamais réussi à trouver comment paramétrer tout ça et la documentation est particulièrement succincte. Du coup le visionnage repose sur les flux legacy (pour comprendre ces histoire de flux et de qualité, revoir mon billet sur le sujet, toujours d’actualité), et de plus en plus souvent il manque le flux « 22 », le 720p30 au format MP4 qui était alors exploité (c’est remplacé par le 136+140 en HLS, 137 si on veut le 1080p).

Pourquoi j’évoque ce souci sans rapport à priori avec le sujet principal ? Actuellement mon compte Google est enregistré dans la configuration du plugin de sorte que je puisse visionner facilement, avec une ergonomie propre à Kodi, les nouvelles vidéos de mes abonnements, voir celles déjà regardées, celles commencées mais à terminer… Si je clos mon compte Google je perds ce confort. Je vais donc devoir réviser ce fonctionnement, peut-être rebasculer sur l’usage de youtube-dl, il va me falloir un truc pour gérer simplement les téléchargements depuis les flux RSS, idéalement avant que je sois rentré chez moi car le streaming a ça de confortable qu’il n’y a pas besoin d’attendre pour regarder un contenu, d’autant plus s’il n’est pas amené à être conservé. Il y a une application sur ADM, Takeasy, qui repose justement sur youtube-dl et permet de récupérer la bonne qualité. Configurer un accès distant au NAS, paramétrer le dossier de téléchargement et les options, c’est moins souple que directement lire en stream, mais au moins j’aurai la qualité que je veux. Un coût supplémentaire en gestion du quotidien.

Bref, je pense qu’on en reparlera dans quelques mois quand j’aurai trouvé le bonheur. Ça sera aussi l’occasion de tester la procédure de fermeture du compte Google, ça promet d’être sport.

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
Seboss666alexGiwdulTrit’ Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Trit’
Invité

Pour récupérer les flux RSS des chaînes YouTube, il y a aussi ce petit outil fait par Timo (on ne pense jamais assez à recourir aux outils bien pratiques de Timo !) : https://lehollandaisvolant.net/tout/tools/youtube-rss/ Je m’en suis servi pour basculer mes abonnements vers mes flux RSS (honte à moi, je ne les avais jamais utilisés avant l’été dernier, et j’ai Internet chez moi depuis 20 ans ! J’utilise Thunderbird et surtout Feedly, et c’est vrai que c’est très pratique pour suivre l’actu sans devoir passer par Twitter !), et aussi des comptes que je ne veux pas avoir dans ma… Lire la suite »

Giwdul
Invité
Giwdul

Bonjour,
Pour faire apparaître la gestion des abonnements dans freshrss sur mobile, il suffit de basculer son téléphone en paysage 😃.

alex
Invité
alex

depuis des années : https://www.youtube.com/feeds/videos.xml?channel_id=
et tu rajoutes l ‘ID de la chaine que tu veux dans ton agrégateur … (pas celui avec le nom de la chaine mais celui avec toutes les lettres et numéros 24 caractères je crois)

par contre apprendre que Firefox abandonne le support natif du RSS me …. j’vais rester polis … désole. pfff