Quelques bricoles rapides avec ImageMagick

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 3 ans 1 mois 27 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

Pour me faire la main au clavier du Chromebook (dont je reparlerai un autre jour), j’ai notamment commencé à écrire certains articles sur le blog, et j’ai du dans ce cadre manipuler quelques images. Je ne me voyais pas installer Gimp vu le peu de puissance disponible, alors j’ai décidé de mettre un peu les mains dans ImageMagick, vénérable suite d’outils de manipulations d’images.

À de très rares exceptions près, les manipulations que j’effectue couramment sont la conversion d’un PNG en JPG, et le redimensionnement, les images d’illustration étant généralement au départ beaucoup trop grandes. Parfois, je cherche à réduire le poids sans nécessairement redimensionner. À mes débuts sous Manjaro, Gwenview était un outil diablement pratique car il prenait tout ça en charge. Mais c’est un outil « KDE-centric », et de plus il était particulièrement devenu difficile d’utilisation lors de ses débuts sur KF5. Et sur le laptop de maintenant, j’utilise GIMP pour faire le même boulot, un peu overkill donc, et surtout inadapté au grand manque de puissance du Celeron N3050 qui équipe le Chromebook.

Pour l’installation d’ImageMagick, si c’est pas déjà installé sur votre système, la procédure est des plus simple, le paquet s’appellera certainement imagemagick quelque soit votre distribution. Et aujourd’hui, c’est plus particulièrement l’outil convert de la suite qui va nous servir.

Première chose : le redimensionnement. Pour les images de « première page », qui servent à accompagner le titre de l’article (et qui depuis récemment, est également affiché sur Twitter), je cherche donc des images à priori au format paysage, mais qui souvent s’avèrent être bien trop grandes, et donc pénalisantes pour le poids total de la page. Le redimensionnement est au final bien plus simple que ce à quoi je m’attendais. Il se résume à la commande suivante :

Simple non ? je vais tout de même détailler un poil pour comprendre la subtilité. Je donne la taille d’un carré de 250 pixels, mais en fait, le ratio de l’image est conservé lors de la réduction, il s’arrête dès que l’une des dimensions colle à celles indiquées.

Parfois, c’est un PNG qui doit passer au JPG (quand je fais une capture d’écran avec l’outil XFCE ou un screenshot depuis la console Firefox), parce que même si je préfère les formats libres, il faut avouer que pour l’instant c’est compliqué d’avoir des images de qualité sans un poids raisonnable. Là aussi, la commande est relativement simple à comprendre :

On change juste l’extension et convert se démerde tout seul, j’ai juste indiqué le niveau de qualité/compression de l’image finale. Ce niveau de qualité, il faut le savoir, est par défaut de 85% pour un JPG. Plus vous baissez le niveau, plus la compression est importante, mais plus l’image est dégradée.

Si vous cherchez simplement à réduire le poids d’un PNG, vous pouvez influer sur le taux de compression, et c’est encore le paramètre quality qui s’y colle, avec une échelle de 1 à 9, 9 étant le taux le plus fort. Et vous pouvez aussi mixer les paramètres. Pour le reste, je vous laisse avec la page de manuel de convert, et si vous voulez éventuellement creuser le sujet, le site officiel du projet regorge de ressources pour vous satisfaire.

Bref, y compris sur le « gros » laptop, j’ai fini par l’installer, et il y a de grandes chances que GIMP soit réservé à des montages plus complexes et de vraies retouches. À bon entendeur…

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Cyrilanatolem Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien
Notifier de
anatolem
Invité
anatolem

On peut aussi faire le boulot par lot, ce qui est bien pratique pour réduire un lot de photos et ajouter un petit copyright perso.
J’ai ajouter les actions personnalisées dans « Thunar » et j’en suis content.
A pluche.

Cyril
Invité
Cyril

Outil vraiment puissant mais j’ai jamais eu le courage de me plonger dans la doc pour faire ce que je voulais avec (mode flemmard :p)