Quelques retours sur Grafana après une semaine

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 2 ans 8 mois 5 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

L’article sur le monitoring de synchronisation ADSL a eu son petit succès, et pourtant il est très imparfait. Déjà, ce n’est qu’un exemple qui ne s’applique dans l’immédiat qu’aux possesseurs de Freebox V5/Crystal. Ensuite, je ne m’en sers que pour ça, je ne stocke absolument rien à propos du Raspberry Pi qui héberge tout ça et fait le travail de collection, tout est en local, bref, un premier jet bien feignant.

Maintenant que j’ai une semaine de données, voyons voir la raison pour laquelle j’en avais besoin.

Le stockage : RAS

J’avais peur pour le volume de données d’InfluxDB, mais finalement :

C’est vraiment peu. Mais il faut bien garder à l’esprit que je ne stocke au final que très peu d’informations (deux pauvres valeurs très faibles au demeurant), donc ce n’est absolument pas représentatif de la gourmandise que peut représenter InfluxDB sur l’espace disque.

Les réglages : déjà un poil d’évolutions

Comme j’y pensais, j’ai réduit la collecte à toutes les 30 secondes au lieu de 15, après tout, si jamais ça déconnecte, il faudra de toute façon une minute au bas mot pour resynchroniser, donc ça suffit amplement.

Dans les commentaires, on m’a averti des valeurs pour metric_batch_size et metric_buffer_limit. Ce sont les quantités max de données envoyées en une fois et stockées si la connexion à InfluxDB saute. Dans l’immédiat, les deux étant sur la même machine, ça ne pose aucun souci. Sinon, il faudra prendre en compte que si le buffer n’est pas envoyé régulièrement et est trop petit, vous perdrez une partie des mesures. Aucun souci pour moi à priori avec les durées de déconnexion si je déportais InfluxDB :

Des chiffres, des chiffres, des chiffres !

Une image vaut mieux qu’un long discours :

synchro_adsl_weekComme on le voit, ça n’a pas chômé depuis le week-end dernier. La difficulté, c’est le caractère aléatoire des périodes pour les problèmes rencontrés, la durée des coupures, et je ne parle même pas des vitesses de synchros que la Freebox arrive à arracher de ce marasme, quand elle y arrive.

Donc c’est re-coup de fil à Free, pour dans trois jours probablement apprendre que la ligne n’est pas « optimisable ». Je ne veux pas l’optimiser, juste que la connexion pour laquelle je paie fonctionne plus de 50% du temps, car le contrat n’est pas rempli pour moi, et donc faire en sorte de réparer là où ça doit l’être.

Le problème d’Orange

Quand on se penche de plus près sur l’ADSL made in France, c’est une vraie catastrophe, avec un réseau cuivre presque intégralement contrôlé par un seul opérateur, qui loue une ou plusieurs parties dudit réseau (suivant la situation de dégroupage), sans pour autant l’entretenir comme il se doit.

Et c’est là que le bât blesse : Free n’a le droit d’intervenir qu’en deux points, à l’intérieur de ma maison et dans le DSLAM à 5kms où se trouve ses appareils de raccordement de ma ligne. Entre les deux, il ne peut que demander à Orange, qui depuis des années fait trop souvent appel à des sous-traitants pour faire le travail, quand on voit le niveau déplorable de service de Chronopost qui opère de la même façon, c’est pas gégène. Et comme je l’ai dit, Orange a clairement annoncé qu’il voulait laisser le cuivre crever, pour se concentrer sur la fibre. Logique, mais la fibre, c’est encore un doux rêve pour la majorité des Français, encore plus en région rurale où les opérateurs ne veulent pas déployer parce que « pas assez rentable ». Il n’y a qu’à voir le dernier rapport de France THD sur le sujet.

Pas d’alternative digne de ce nom

C’est bien ça le problème : pas question, comme le proposent certains dans les endroits les moins bien lôtis, de basculer sur une connexion 4G. J’ai besoin d’une connexion qui fonctionne dans les deux sens, ce que tout le monde devrait avoir, hors la 4G est un réseau de type minitel, qui ne fonctionne que dans un seul sens.

Les autres opérateurs ne feront pas forcément mieux, et Free est celui qui est le plus complet techniquement pour moi, le plus souple, le plus clair au niveau de la facture, et finalement, le moins cher par rapport au service rendu avec les limites que ça implique, quand tout fonctionne correctement.

Je pourrais faire un article entier sur les prérequis pour avoir une connexion la plus propre et capable possible (et ce, sans même parler des débits, pourtant cruciaux), et ça permettrait aussi d’inclure les connexions satellites dans le lot, puisqu’elles sont aussi évoquées par les « autorités » comme moyens de montées en débit. Une vraie blague, mais c’est pas le sujet d’aujourd’hui.

Pas que les pour les Freebox

En effet, bien que je me sois déjà posé la question intérieurement, vu qu’on me l’a explicitement posée sur Twitter, j’ai creusé un peu les alternatives pour les autres box. Je n’ai pas contre rien de précis à proposer (du genre, une adaptation pure et dure du script de collecte), car évidemment je n’ai pas les box en question pour tester, à par une BBox moisie puisque c’est la connexion de mon oncle.

BBox

Il y a une API qui est utilisable avec les BBox au firmware récent, je vais m’y intéresser la semaine prochaine. Le résultat est en JSON, avec Python normalement, on peut exploiter le même format, mais comme j’ai déjà indiqué j’ai pas réussi. Amusez-vous si vous le pouvez.

Livebox

Rien trouvé de probant sur le site d’Orange, et finalement, c’est sur le dépôt d’un logiciel dédié à la domotique que j’ai trouvé ce script PHP qui récupère quantité d’informations sur la boiboite. Avec toutes ces URLs, doit bien y avoir moyen de moyenner quelque chose.

OVH

Le modem/routeur d’OVH n’est que très, très peu modifié par rapport à l’original. Il est exploitable au travers d’une API, sans avoir le guide complet, il y a des infos dans la doc d’un modèle similaire qui permet de taper sur une API. Les infos sont relativement complètes, ça devrait le faire.

Freebox Révolution

Il parait qu’il y a déjà des graphes sur la boiboite chérie de Free, comme je n’en ai pas sous la main, hésitez pas à partager vos screenshots 🙂 Ça serait sympa de pouvoir récupérer les métriques en externe également.

SFR/Miséricable

Je n’ai pas trouvé beaucoup d’infos dessus, soit je suis pas doué pour chercher (et pourtant, vu ce que j’ai pour les autres), soit les infos sont vraiment chiches, soit c’est juste pas possible, ce qui ne serait pas étonnant puisque le maître mot chez eux, c’est payez et fermez vos gueules. Si vous en savez plus, corrigez-moi volontiers (j’aime me faire corriger).

Désolé mes lecteurs francophones non français, je me suis concentré sur le marché qui me concerne en premier lieu. Mais pareil, toujours preneur d’infos sur le niveau d’informations que l’on a à disposition pour quelque chose que l’on paie (et parfois cher, n’est-ce pas les belges ?).

Un soupçon sur l’alimentation

En effet, ce n’est pas le bloc alim/CPL fourni de base qui était utilisé jusque là, mais un bloc basique 1.5A placé par le dernier technicien à être passé faire la énième vérification de l’installation. Hors, sans coupure électrique de la part des autres appareils branchés sur la même source, j’ai eu le droit à un « reboot » en propre, avec instabilités directes.

J’ai donc pris la liberté de « switcher » avec le bloc d’alimentation inutilisé de mon boîtier TV pour voir la différence. J’attends un peu, mais avec un passé récent particulièrement mouvementé côté réseau (mention spéciale à l’inondation du dslam en 2014), je ne me vois pas mettre finalement tout sur le dos d’un bloc d’alim, quand je vois les variations de débit même dans les périodes où ça ne coupe pas, j’ai un gros doute là-dessus. D’autant plus que dans la capture ci-dessus, la dernière déconnexion a eu lieu après le changement d’alimentation…

Affaire à suivre ?

5
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
Seboss666OlivierxharkNicolas_IIgenma Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
genma
Invité

Ayant une Freebox V6 faudra que je montre les graphes et voit pour rendre ton script compatible avec ce modèle 😉

Nicolas_II
Invité
Nicolas_II

J’ai eu sensiblement les mêmes soucis (si j’en crois les graphes), il y a deux ans. Après de nombreuses péripéties de rdv non honorés et/ou infructueux, j’ai eu la chance inouie que les deux intervenants (Free et Orange) se connaissaient et ont « pris sur eux » d’enfreindre les procédures pour parvenir, après plus d’une heure de bataille, à la solution : le cable de liaison (entre Orange et Free, dans le DSLAM) avait été dénudé de manière un peu « sauvage » et ma paire de cuivre avait été endommagée, ce qui avait provoqué ces périodes de connexions instables alternant avec des heures… Lire la suite »

xhark
Invité

Pour la V6 via l’API je pense, comme cette appli qui doit l’utiliser : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.chteuchteu.freeboxstats
http://dev.freebox.fr/sdk/os/

Olivier
Invité
Olivier

Alors pour ce que ça vaut, j’ai eu des déboires similaires chez Free en zone très rurale. Genre plusieurs jours de synchro nickel, suivis de plusieurs jours sans. Et pas de logique particulière – au début, ça tombait quand le temps était humide, mais ça n’a pas duré. Dans le village, tout le monde me soutenait mordicus qu’il n’y avait qu’Orange qui marchait correctement. Bizarre quand même (dégroupage total, malgré une ligne clairement trop longue et un débit de 2MB/s descendant quand ça marche). J’ai suivi mes câbles aussi loin que j’ai pu, remplacé chaque fois que possible les conducteurs… Lire la suite »