Où en est F-Droid aujourd’hui ?

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Je vous ai présenté il y a un an le « magasin » d’application F-Ddroid, alternative au Google Play Store qui propose quasi exclusivement des applications open-source, parfois bien plus légères, efficaces, et respectueuses que la multitude habituelle. Je continue de l’utiliser personnellement, mais j’ai pu voir quelques évolutions qui, individuellement, ne m’avaient pas choqué, mais qui commencent à se voir.

La première chose qui ne m’avait pas plus choqué que ça, j’évoquais à l’époque VLC dont la version proposée n’était pas une version stable, entre temps la proposition de mise à jour a disparu. Puis est venu WordPress, pareil, plus de mise à jour proposée via F-Droid, le Play Store ayant de toute façon pris la relève, ce n’est pas grave en soi. Et puis ce fut le tour de Firefox. Tout ça fut plutôt silencieux puisque la boutique de Google est là pour faire le taf.

Et puis il y a eu la refonte du site. Exit WordPress, bonjour Jekyll. En soit rien de forcément transcendant (un site statique est tout de même moins gourmand qu’un site dynamique), si ce n’est que TOUS les liens que j’avais postés se sont vus exploser en vol (rappel, je sais quand un lien pète sur mon site), et qu’aucune redirection n’a été mise en place pour assurer un tant soit peu le référencement. Quand j’ai commencé à vouloir réparer, il n’y avait même pas de moteur de recherche pour pouvoir retrouver mes petits ! Ce moteur de recherche est arrivé bien plus tard et j’ai pu remplacer quelques liens. Pas tous. Et j’ai cherché pourquoi. Et j’ai trouvé. Et c’est pas jouasse.

J’ai commencé par VLC. Ca m’a permis de comprendre un peu mieux comment cherche à fonctionner F-Droid : aucun soft n’est proposé s’il n’est pas possible pour eux de le recompiler eux-même. Problème, apparemment, il faut quelque chose de récent pour compiler VLC pour Android, et les gars d’F-Droid utilisent un serveur à base de Debian Stable, qu’on sait réputé pour l’ancienneté des logiciels utilisés. Ambiance…

Pour Firefox, F-Droid faisait déjà une exception, ils ne compilaient pas eux-même mais proposaient juste un « mirroir » du fichier APK que distribuait Mozilla. C’était la seule exception qu’ils ont fini par dégommer, mais pourquoi ils ne cherchent pas à compiler eux-même, mystère; mais je pense qu’on retombe dans le même souci que pour VLC, d’autant plus avec la transformation du panda roux en cours vers les composants Quantum. La seule « solution » proposée par certains, utiliser ffupdater, un petit utilitaire qui va récupérer l’APK sur le site officiel. Pas super user-friendly tout ça, ni très intégré, aucune mise à jour automatique n’est proposée.

Pour l’application WordPress c’est pas mieux, mais pour le coup tout n’est pas nécessairement de leur faute : si les sources sont disponibles, et si intrinsèquement c’est pas impossible de compiler, l’application nécessite des composants non-libres dont la licence empêche leur distribution au plus grand nombre, et donc empêche F-Droid de faire son travail. Les implications sont dépendantes du type d’installation que vous utilisez : la version toujours disponible sur F-droid ne peut plus se connecter qu’à un blog auto-hébergé et plus à wordpress.com, mais les fonctionnalités sont du coup bien en arrière, et rien n’en garantit la stabilité ou la sécurité. A vous de voir.

Dans le même esprit, si Telegram est toujours disponible, le message bien en rouge pour vous faire peur indique que tout n’est pas libre. Mon dieu mais quelle horreur, à chaque installation un chaton mort !

Tout n’est pas non plus noir dans le tableau, certaines pépites comme GadgetBridge et Termux sont toujours de la partie, et comme je l’ai dit, il est possible de trouver des applications tout à fait fonctionnelles sans annexes inutiles ni autorisations délirantes. J’y ai par exemple trouvé CSipSimple, pour gérer ma ligne de téléphone « fixe » Free (pour m’appeler chez moi, quand je suis pas chez moi, magie). L’application F-Droid elle-même est mise à jour régulièrement, cherchant notamment à mieux présenter les applications.

Mais combien de temps ça va tenir ? En effet, le principal contributeur a décidé de lever le pied, et il touchait à vraiment beaucoup de choses sur le projet. Certes il y a des gens pour prendre la relève, mais est-ce qu’elle sera aussi efficace ?

Cette volonté de proposer uniquement des logiciels qu’on peut compiler soi-même est louable, mais ça exclue directement ceux qui sont un peu entre-deux, et pire, cette forme d’extrémisme à ne pas adapter ses propres outils et venir pleurer que ça ne compile pas n’est pas fait pour aider les choses (alors qu’un Ubuntu LTS permet un support plus facile des technos récentes, en étant tout aussi stable, sur la même durée, sur la partie x86 s’entend). Pour certains paquets, comme Firefox, continuer à les afficher n’est pas une bonne chose d’un point de vue sécurité, car la version n’est plus maintenue.

Tout ça ne participe pas à rendre l’outil populaire, puisqu’il manque beaucoup de logiciels populaires sur d’autres systèmes et qui attirerait certainement du monde. Là, on est obligé de continuer à s’appuyer sur le Play Store de Google pour fonctionner, ou à bricoler comme des cochons (rappelez-vous ce que j’ai fait pour récupérer les firmwares du Mi Band 2) ce qui n’est pas l’objectif recherché d’un magasin d’applications. Déjà qu’on doit bricoler dans les options pour l’installer ainsi que les applications qu’il propose…

Bref, c’est toujours pas ça, de mon point de vue il y a même plusieurs régressions (pas le site web, lui il est revenu à quelque chose d’exploitable, mais les applications, parfois en lien avec des décisions un peu débiles). On a pourtant cruellement besoin d’un outil de ce genre qui fonctionne proprement, et qui soit attirant surtout, quand le reste du monde Android est dans un état plus que douteux quand on y regarde d’un peu plus près…

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Où en est F-Droid aujourd’hui ?"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Doumé
Invité

Bonjour

C’est effectivement ce qui me dépite un peu avec F-Droid.

Heureusement il y a l’application Yalp qui fonctionne bien maintenant pour télécharger des appli du Play Store, et les mettre à jour, sans compte Google. Du coup c’est un peu moit-moit sur mon sans avoir pour autant les mouchard Google dessus.

Après ce qui est bien avec F-Droid, mais pour ceux qui mette les mains ds le cambouis, c’est que c’est aussi un protocole et que l’on peu faire son propre serveur, qui ira piocher chez Google du coup 😁😁

Bonne journée

Exagone313
Invité

Ils ont de nouveau des builds de Firefox : https://f-droid.org/packages/org.mozilla.fennec_fdroid/
Il y a aussi IceCatMobile : https://f-droid.org/packages/org.gnu.icecat/
Firefox est disponible seulement dans le repo archive, donc une ancienne version et c’est tout à fait normal.

Lunar
Invité
Je ne suis pas sûr de bien comprendre le reproche. F-Droid est un dépôt de logiciels libres. La politique de recompiler systématiquement les applications permet de s’assurer que ce sont effectivement des logiciels libres, qu’à travers le code source on peut bien arriver à un binaire fonctionnel. Ça peut paraître du luxe, mais ça permet d’envisager de recompiler plus facilement les applications pour d’autres architectures de processeurs, de nouvelles versions de l’ABI. Plus important encore, cela commence à permettre, grâce au travail du Guardian Project sur la compilation reproductible, de s’assurer qu’il n’y a pas de logiciels malveillants qui se… Read more »
Shinokuni
Invité
Bonjour, Je pense sincèrement qu’aujourd’hui F-Droid est devenu suffisamment complet en terme d’offre pour se passer complètement du Play Store. A titre personnel, j’utilise une cinquantaine d’applications venant de F-Droid. Alors certes, quelques-unes comme Firefox ne sont pas ou plus disponibles, ce qui n’empêche pas de pouvoir les récupérer autrement. Cette compilation maison du code source est une bonne manière pour établir une confiance entre les développeurs et les utilisateurs. Il est ainsi possible de vérifier que les applications sont bien libres/open-source, et n’embarquent pas de code propriétaire. Tu sembles reprocher le fait que F-Droid contrôle/indique précisément ce qui est… Read more »
Laurent
Invité

Enfin y a pire que debian pour la vétusté des paquets, il suffit de regarder centos. Et non Ubuntu LTS n’est pas aussi stable que debian on en a cassé suffisamment à mon taf pour s’en rendre compte. Enfin après pour l’entretien deux si on l’accepte pourquoi ne pas récupérer l’application sur play directement de toute façon justement l’application est pas totalement safe.

Marc
Invité

Bonjour,

Je te trouve très dur. Ils ne sont qu’une poignée de volontaires sur le projet, comment peux-tu les comparer à un Google/Amazon store ???
Plutôt que de râler, on devrait plutôt aller en parler sur leur forum et/ou les aider dans le code et les compilations d’applications.
Perso, je leur dis M•E•R•C•I.

Tout n’est pas parfait (le Play Store ne l’est pas non plus) mais ils font quelque chose au moins.
Et pour la énième fois, c’est une plateforme FLOSS et PAS open source. On peut ajouter des dépôts complémentaires comme celui de IzzyOnDroid pour ajouter des sources open source.

Tuxicoman
Invité

Pour info, il y a Yalp https://f-droid.org/packages/com.github.yeriomin.yalpstore/ qui permet de télécharger les APK du GooglePlay Store sans installer de logiciel Google.

WhilelM
Invité

« Problème, apparemment, il faut quelque chose de récent pour compiler VLC pour Android, et les gars d’F-Droid utilisent un serveur à base de Debian Stable, qu’on sait réputé pour l’ancienneté des logiciels utilisés. Ambiance… »
Je trouve que tu as une approche un peu sensationnaliste. À la lecture de ton billet, on a l’impression que l’équipe d’F-Droid se complaît dans l’utilisation de Debian Stable. Pour l' »ambiance », ils l’admettent et expliquent directement qu’ils tentent de migrer leur machine de compilation vers Debian testing. Ç’aurait été plus honnête de le mentionner je trouve. Mais bon…

RyDroid
Invité
> les gars d’F-Droid utilisent un serveur à base de Debian Stable, qu’on sait réputé pour l’ancienneté des logiciels utilisés. Ambiance… On sait aussi que Debian Stable est… stable et entièrement libre (contrairement à Ubuntu, cf. la page de la FSF sur les distributions courantes qu’elle ne recommande pas). À ma connaissance, le serveur est géré bénévolement, comme le reste. Si c’est le cas, on peut comprendre qu’il n’y ait pas une volonté de se rajouter du travail avec de potentiels instabilités. De plus, n’importe qui peut créer son propre dépôt et ajouter un dépôt à l’application simplement via une… Read more »