Un serveur (S)FTP sur son téléphone Android, c’est possible !

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 2 ans 11 mois 24 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

C’est lors d’un appel à l’aide de Nolwenn sur Twitter que j’ai été mis devant cette astuce à laquelle moi qui peut être bidouilleur bien crade je n’avais pas pensé. Quand la connexion USB n’est pas au top (parce que le « standard » MTP c’est une purge) mais que le Wi-Fi fonctionne toujours, on peut se laisser tenter par cette bricole de serveur (S)FTP.


Petite précision avant de commencer : la manipulation ne peut fonctionner que si les deux appareils sont sur le même réseau. En pratique, deux appareils en Wi-Fi sur le même point d’accès aka la même bidule box.

Pour aujourd’hui je me suis tourné vers une application open source dégotée sur F-Droid. Mais des équivalents se trouvent également sur le Play Store. En l’occurrence c’est primitive ftpd qui sera la star aujourd’hui. Son interface n’est pas des plus pimpante, mais croyez moi, à comparer avec les fichiers de configuration de certains logiciels de la même trempe, on est content.

Admirez le travail :

android_ftpd_interface

En cliquant sur la roue crantée, on accède aux réglages, qui permettront de définir port, protocole, ajout éventuel de clé dans le cadre du SFTP, utilisateur, mot de passe, et dossier, plus quelques petites options comme empêcher la mise en veille, démarrer en même temps que le téléphone…

Une petite remarque : vous ne pouvez pas sélectionner le port 21 et 22 pour FTP et SFTP, en l’absence de root vous ne pouvez ouvrir qu’un port non privilégié, dont le nombre est supérieur à 1024.

Une fois les réglages effectués on clique sur le petit triangle pour lancer le bousin, et le carré qui le remplace pour le couper. L’application vous renseigne sur l’adresse ip pour accéder au téléphone. On se rend alors sur le client FTP et on entre les informations du téléphone :

android_ftpd_client_configEt voilà, y’a plus qu’à tout copier.

Le « cloud » comme alternative

En effet, si vous en avez les compétences ou les moyens, une solution de synchronisation type Cozy ou NextCloud, voire pire Dropbox ou Google drive (je peux rien pour vous) peut s’avérer pratique, avec tous les risques que ça comprend (remember celebgate ?).

Il y aurait aussi la solution Syncthing, synchronisation de dossiers en Peer-to-Peer sans serveur centralisé, que je teste actuellement au travail pour synchroniser certains dossiers entre ma station fixe et le laptop que je prend pour le télétravail.

En espérant un jour voir le retour de L’Universal Mass Storage, qui transforme votre périphérique en Clé USB, seule solution réellement universelle, puisque les fabricants implémentent le MTP avec la même diligence que les fabricants de cartes mères respectent l’ACPI. Autant dire qu’on est mal barré…

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
CayvanheTetsumakiStrik-Strak Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Strik-Strak
Invité

Il y aussi ES Explorateur de Fichiers (https://play.google.com/store/apps/details?id=com.estrongs.android.pop&hl=fr) qui dispose d’un serveur FTP activable en un clic et qui permet ensuite de parcourir la mémoire du téléphone via l’explorateur de fichiers de l’OS de ton choix, sur le même WiFi. Peut-être un poil plus simple ? A plus !

Tetsumaki
Invité

Le problème avec ES File Explorer, c’est que c’est devenu une usine à gaz, Amaze est bien plus léger et a gardé cet esprit KISS (pour le moment).

Cayvanhe
Invité
Cayvanhe

Merci,magnifique .Du tonerre!