F-Droid peut-il vraiment remplacer le Google Play Store ?

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 3 ans 21 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

C’est une réflexion que je travaille depuis un moment. Cela fait six ans maintenant que j’utilise un smartphone, et en dehors des quelques mois passés sur Windows Phone pour enfin savoir de quoi on parle (et parce que l’interface ma vraiment interpellé), je n’ai eu que des téléphones Android, et je n’ai pratiquement utilisé que des applications du Play Store.

Mais mes préoccupations en termes de sécurité et de respect de mes données ont changé, et on se rend compte que version d’Android après l’autre, les éditeurs d’applications se sucrent largement sur notre dos, je cherche donc des alternatives VIABLES (c’est un concept que je vais détailler un peu, mais il pourrait faire un article à lui tout seul). Une fois de plus ça passe par des logiciels libres, et donc sur Android la meilleure façon d’y toucher, c’est F-Droid. Inspectons donc tout ça de plus près.

Le symptôme des droits d’application

C’est grâce à Genma finalement que je me suis décidé à écrire cet article, en effet, il publie cette image fort à propos :

pocket_vs_wallabagDeux applications qui veulent proposer la même fonction, l’une propriétaire (Pocket), l’autre Open-Source, certes, comme le dit un des commentaires il faudrait comparer au plus près les fonctionnalités pour justifier les droits d’accès, dans tous les cas l’identité et les contacts ne sont aucunement nécessaires et c’est déjà trop pour une application dont la fonction première est de sauvegarder des articles pour les lire plus tard.

Et donc, j’ai fait une petite liste de ce que j’utilise, parce qu’évidemment je ne peux pas répondre pour tout le monde et tous les usages, et j’ai regardé si je pouvais remplacer toutes ces applications que j’utilise par des alternatives fiables et viables.

Petit rappel sur F-Droid

F-Droid est un « magasin » alternatif d’applications pour Android, j’aurai plutôt tendance à dire dépôt puisqu’on achète rien, ce qui n’est pas illogique puisque de toute façon les « store » sont directement inspirés des gestionnaires de dépôts de nos bonnes vieilles distributions Linux. Il présente les applications par catégories, on peut rechercher une application (le moteur de recherche est évidemment à des années lumière de celui de Gogol), le nombre d’applications est pour l’instant toujours faible, mais j’ai pu constater une nette progression par rapport à la dernière fois où j’avais regardé il y a 3 ans.

Pour l’installer et l’utiliser, il faut activer l’installation des sources externes (ou sources inconnues dans mon cas) dans le menu Paramètres, Sécurité :

Il faut bien être conscient d’une chose : activer ce mode permet d’installer des applications non signées par Google, et donc, potentiellement tout type d’application dont les pires saloperies du monde, puisqu’à l’image de Windows Android est très prisé des virus et autres spywares/ransomwares de sinistre réputation. Il est donc plus que recommandé d’avoir une bonne hygiène d’utilisation de son téléphone pour tenter l’aventure.

Tiens, j’ai déjà des applications installées ?

En grand amateur de solutions open-sources populaires, j’ai déjà quelques applications présentes sur le téléphone qui sont présentes également sur F-Droid : VLC, Firefox, WordPress, TalkBack, Launcher3 (manifestement utilisé par OnePlus pour customiser l’interface d’Android), et UnifiedNIp, un système pour autoriser la géolocalisation hors GoogleApps (j’ai pas trop compris, mais bref, c’est préinstallé, comme Launcher3). Les autres ont été installées par le Play Store.

Il se pourrait que vous trouviez des différences évidemment, chaque constructeur utilisant sa propre recette de cuisine pour concocter ses ROMs. Il n’y a donc à priori pas de raison de paniquer à ce sujet, non F-Droid ne s’amuse pas à installer des choses dans votre dos, il vous respecte, et surtout cela permet de constater qu’il va proposer exactement les mêmes applications, en tout cas la même structure, et que donc tout ne disparaît pas si vous le désinstallez.

Petit inventaire de 2016, et problèmes de versions

Ce ne sera pas exhaustif, je vais me concentrer sur les applications que j’utilise le plus couramment. Dans le désordre, on retrouve donc :

  • Twitter
  • Firefox
  • OpenVPN Connect
  • WordPress
  • ES Explorateurs (et ses outils intégrés)
  • SwiftKey
  • VLC
  • JuiceSSH
  • Mappy
  • WiFi Analyzer
  • PDF Reader
  • Piwik Mobile 2
  • SCNF (pour les notifications d’incidents sur le RER D)
  • Youtube

C’est déjà pas mal, et on se doute déjà que certaines d’entre elles ne se retrouvent pas sur F-Droid.

Je vais exclure toute de suite YouTube, SNCF de la liste car de par leur fermeture ou leur spécificité, ils n’ont pas attirés les développeurs. Tant pis.

Je parlais d’un problème de versions, je vais détailler, mais il faut savoir que parfois, même certaines applications qui sont présents sur les deux peuvent présenter des différences de fonctionnalités ou de versions assez étranges. RAS côté Firefox, mais au final c’est presque le seul dans ceux que j’utilise déjà. Je reviendrais sur le sujet après, voyons comment remplacer certaines déjà.

Les remplacements

PDF Reader

Non pas que le lecteur soit dégueulasse à utiliser, mais c’est une catastrophe en termes de publicités, parfois, il faut en fermer deux d’affilée avant de pouvoir accéder à son document. Et là, magie, y’a MuPDF sur F-Droid. Certes le logiciel est assez lourd pour l’instant (18Mo), mais c’est moins que PDF Reader et ses 22 Mo, et les droits sont très légers, et ça marche quoi !

ES Explorateur

Le logiciel s’alourdit de version en version, et si j’ai pu l’utiliser pleinement sur la tablette l’année dernière alors qu’elle était largement alourdie par son installation d’origine, il est de pire en pire, et même mon téléphone a du mal avec. Maintenant elle tourne en tache de fond et surveille systématiquement les nouvelles applications installées, plus des incitations à utiliser des fonctions de la version payante, bref, ça devient ingérable.

Et l’on ma conseillé sur Twitter l’application Amaze, certes le titre n’est pas évocateur, mais cette application qui est encore en test pour l’instant chez moi semble non seulement plus légère, mais plus pratique à utiliser. Certes pas de lecteur de fichiers compressés intégré, ou de lecteur d’images ou de fichiers audio (qui de toute façon ne supporte pas le FLAC sur ES), cette application pourrait éventuellement la remplacer définitivement.

Wifi Analyzer

Alors celle-là, j’ai trouvé un remplaçant qui s’il ne se distingue pas particulièrement par sa taille, sa licence (Apache 2), ou ses fonctionnalités, il brille par l’originalité de son nom : Wifi Analyzer. Non je déconne pas regardez :

fdroid_wifi_analyzer_appsA gauche, l’appli qui vient du Play Store, à droite, celle d’F-Droid. Et il n’y a aucun lien entre les deux. La seule raison pour laquelle celle de gauche a besoin de l’accès aux fichiers, c’est pour faire des captures d’écran. Wouhou, c’est super vital quand on sait que le raccourci bouton pour le faire fonctionne à merveille déjà, donc pas besoin d’ouvrir une porte de plus dans l’application.

SwiftKey

Là, c’est plus de la curiosité qu’autre chose, parce qu’il me convient très bien, et que pour l’instant il vous demande s’il peut récupérer les données sur votre utilisation du clavier. Et parce que j’ai lu un article à propos du Hacker’s KeyBoard, un clavier « pour hacker », très complet mais mon dieu faut pas avoir des gros doigts. Et le design « léger » est basé sur le layout D’android Gingerbread, alias 2.3, soit une version vraiment ancienne et peu pratique à utiliser. Donc pour l’instant j’ai les deux en parallèle, suivant les utilisations, notamment le prochain…

JuiceSSH

Il est très pratique et pour l’instant je ne compte pas le remplacer, il ne m’irrite pas et est très ergonomique, mais pour l’expérience j’ai tenté d’utiliser le client OpenSSH qui est installable avec Termux. Termux, c’est l’émulateur de terminal ultime pour que les linuxiens comme moi utilisent leur téléphone comme leur PC (enfin presque). Il dispose du gestionnaire de paquets apt et donc, j’ai testé le client ssh, et en me basant sur l’article de Cascador, je vais me refaire mes alias je pense. Mais Termux, contrairement à JuiceSSH, ne propose pas les touches spéciales nécessaires à l’utilisation des nombreux outils CLI sous Linux, contrairement à Juice. Il faut donc un clavier qui les contiennent, et Hacker’s KeyBoard est là pour ça.

OpenVPN Connect

Un peu à l’image de JuiceSSH, je n’ai rien à reprocher à cette application, c’est donc juste pour prouver qu’il y a une application équivalente sur F-Droid, aussi efficace et facile à utiliser, c’est OpenVPN for Android. Voilà, c’est tout, elle fait exactement le même taf 🙂

Les presque identiques, mais à ne pas installer (ou alors en connaissance de cause)

VLC

J’ai posé la question récemment (et j’ai reçu la réponse), je voyais la version 1.9 de VLC disponible, alors que j’étais en 1.7.5 (depuis, la version 2 est sortie), en fait, la personne qui publie le paquet sur F-Droid proposait une version beta, c’est à dire potentiellement instable et buggée. J’ai déjà du mal avec le fait que le téléphone peut rebooter à un moment toujours inopportun, alors pas question d’ajouter les applis dans l’équation.

WordPress

A priori la version F-Droid fonctionne avec les instances auto-hébergées, mais certaines fonctions liées notamment à OAuth2 sont absentes car les sections de codes qui sont liées ne sont pas open-source. Si vous utilisez ce protocole pour vous logguer sur votre WordPress, restez donc avec la version Play Store.

TalkBack

Je ne l’avais pas inclus, mais je tiens à le signaler quand même, la version de TalkBack présente sur F-Droid n’est pas utilisable avec les versions récentes d’Android. Et malheureusement, les nouvelles versions ne sont plus open-source, et sont nécessairement fournies avec les Google Play Services. Dommage pour les déficients visuels épris de liberté, car pour ceux qui ne connaissent pas, TalkBack permet de transformer l’utilisation du smartphone en incluant de nouveaux gestes et une synthèse vocale pour manipuler l’OS mobile.

Celles que je ne sais pas remplacer

Au choix, soit parce que je ne trouve pas mieux, soit parce qu’il n’y a tout simplement pas.

Piwik Mobile 2

Elle n’existe tout simplement pas. Donc soit on installe par le Play Store, soit on tente de se rabattre sur l’interface Web responsive, mais si votre dashboard est plein, ça risque d’être compliqué. Bon je n’ai pas non plus une utilisation intensive de mes statistiques web, je vais pas vous refaire un laius dessus.

Mappy

Je pourrais faire un article entier rien que sur cette application, entre le fait que non, la flopée d’applis GPS basées sur OpenStreetMap ne fonctionnent pas pour moi actuellement, et non, j’ai pas le temps de jouer le jeu de la contribution (j’ai eu une discussion houleuse avec un extrémiste borné –pléonasme ?– à ce sujet).

Pourquoi Mappy et pas Google Maps ? Ben Mappy embarque les cartes en local (faut de la place sur le smartphone, parce que ça pèse par contre), et ça, c’est super pratique quand on a du réseau que la moitié du chemin. Pourquoi pas OpenStreetMap ? Ben la dernière fois où je me suis décidé à l’utiliser, la ville où je devais me rendre n’était pas bien renseignée, et toutes les rues avaient le même nom, donc pas moyen de savoir où aller. Bref, c’est bien, mais comme pour tout projet bénévole, les contributions sont d’abord là où il y a du monde, hors le GPS me sert souvent pour aller dans des patelins qu’on qualifierait de trou du cul du monde tellement c’est paumé, et là, pas le choix, faut du sérieux, ce que n’est pas OpenStreetMap dans cette situation.

My Sosh

Je pense que je n’aurais jamais de remplaçant à celle-là, et même si je m’en sers peu, elle est tout de même pratique pour faire le point sur la conso réseau telle que la voit mon opérateur, et pas telle qu’elle est calculée par mon téléphone, parce qu’évidemment il ne se base que sur ses chiffres à lui pour me dire s’il va me couper la chique.

Celle que je teste sans être totalement convaincu

Twitter

Le problème avec les clients alternatifs sur Twitter, c’est la politique de restriction sur l’utilisation de l’API ce qui lève une épée de Damoclès au dessus de la tête de tout client qui deviendrait populaire, car chaque application est limitée en nombre d’utilisateurs. Au delà de 100000, le développeur doit payer un droit d’accès supplémentaire, à un tarif qui va le contraindre à faire payer son application à ses utilisateurs, chose ô combien difficile à la fois sur mobile, et encore plus sur des projets open-source.

On me conseille souvent Twidere, mais j’ai pu lire que le problème que je viens d’évoquer est déjà présent, et même s’il existe un contournement, je ne considère pas ça comme quelque chose de viable pour tout le monde. Malgré tout, je vais l’essayer, et après l’avoir installé, j’aime les possibilités de personnalisation, et le fait que je n’ai plus ces tweets sponsorisés horribles, ces tweets « que je pourrais aimer », les « tweets en mon absence », bref, tout ce qui casse l’utilisation temporelle de Twitter. Et y’a un thème sombre ! Affaire à suivre donc.

D’autres besoins à couvrir dans le futur

Que ce soit sur le Play Store ou F-Droid, on attend toujours une solution digne de ce nom pour la prise en charge de documents ODF. Comme le Raspberry Pi est pour l’instant « en maintenance », je n’ai pas l’occasion de tester Kore, l’application officielle de télécommande réseau pour Kodi, qui est l’interface d’OpenELEC (ou OSMC, encore une histoire de fork qui me fatigue avant même de chercher les détails).

Que dire des jeux, du backup de contacts/SMS/MMS/photos (bientôt avec Own/NExtCloudCozy – autre ?), et plus simplement d’applications intégrées Android qui ne sont pas disponibles sans toute la batterie Google Play Services toujours plus fermée ? Pour les jeux, je sais que ça va être compliqué, pour en avoir testé quelques uns, c’est souvent mal fini, très basique, quand ce n’est pas juste limite des « proof of concept ». Et là, ça touche un autre problème que l’on rencontre souvent avec le logiciel libre/open-source.

F-Droid est loin d’être parfait

L’ergonomie est assez bonne, il faut le reconnaître. Par contre, pour voir à quoi ressemble un logiciel, il faut croiser les doigts pour avoir des captures d’écran sur le site officiel, sur lequel on doit forcément se rendre, ce qui nous sort du magasin. Il n’y a pas non plus de filtre en rapport avec la compatibilité système. C’est un énorme problème, en soit une application qui n’est pas de première jeunesse peut toujours fonctionner si les API qu’elle utilise sont toujours d’actualité, mais ce n’est pas à l’utilisateur potentiel de le savoir. Hors, il n’y a aucun mécanisme permettant de valider qu’une application va fonctionner, et j’ai buté deux trois fois sur des applications qui se ferment direct.

C’est notamment lié au fait qu’il n’y a pas de contrôle strict sur F-Droid, ou au moins de suivi, certes ça pourrait faire baisser le nombre d’applications visuellement disponible, mais mieux vaut proposer une bibliothèque légère et fonctionnelle, qu’un gros bordel avec les 3/4 des softs qui ne fonctionnent pas, au risque de faire fuir l’utilisateur à la deuxième installation foireuse. Comme souvent, il n’y a pas beaucoup de monde pour suivre le projet, si les paquets sont « signés » par F-Droid, ils sont à la charge de leur mainteneur, un peu comme sur AUR, avec les problèmes que l’on sait.

En attendant, je mixe les deux, et même les trois, si j’inclue les applications intégrées à Android ou bien ajoutées par OnePlus, mais j’essaie de plus en plus de me tourner vers F-Droid par défaut pour pouvoir faire quelque chose de plus avec mon téléphone. En espérant pouvoir dire bientôt à des personnes qui ont une certaine utilisation de leur téléphone : « Oui, on peut se passer de Google ». Pas complètement cependant.

14
Poster un Commentaire

avatar
9 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
6 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
12 Auteurs du commentaire
ʟ·ɪɴᴀᴅᴀᴩᴛéRomainwainCooDjan Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Valvin
Invité

Hello, Je trouve l’article super intéressant et avec un point de vue plus nuancé (moins extrémiste) qu’aurait été le mien. Pour la problématique VLC, il y a normalement une option qui permet de ne pas avoir les versions bêta et seulement les versions stables mais effectivement ce n’est pas le cas pour VLC 😉 Dans certains cas, c’est F-Droid qui maintient certaines versions, je pense notamment à OsmAnd~ qui est légèrement différente de celle du store. Au niveau des vérifications de F-Droid, il y a un énorme boulot qui parfois rebutent certains éditeurs (comme Maps.Me), car justement, il fouine à… Lire la suite »

Cascador
Invité

Salute,

Ravi d’avoir un retour positif sur Termux, j’avais l’impression d’être seul à kiffer grave lol. Bon article en passant.

Qu’est-ce que tu n’arrives pas à faire avec Termux ? Notamment les « touches spéciales nécessaires à l’utilisation des nombreux outils CLI sous Linux » ? Pour info : https://termux.com/touch-keyboard.html

J’ai reçu le clavier Bluetooth, tout fonctionne parfaitement. J’ai tous les raccourcis clavier fonctionnels (il y a des choses à faire), j’ai réussi à installer Ansible (mais c’est imparfait, on ne peut pas installer la dernière version, c’est la 1.8) et c’est fonctionnel aussi.

Si tu as des questions, tu connais mon adresse.

Tcho !

Guillaume
Invité

Bonjour,
En alternative à YouTube il y a l’application NewPipe qui est intéressante 🙂

Romain
Invité
Romain

Et WebTube aussi !

Tredok
Invité
Tredok

Pour ma part, je me suis carrément passé des Google apps sur mon tél. Les questionnements rencontrés sont à peu près les même. Pour les appli uniquement dispo sur le PlayStore, et jugées indispensables ou dont l’alternative est insatisfaisante, je choppe l’apk. Soit depuis ma tablette (apk extractor) qui n’est pas encore libérée, soit depuis un site. Mais bon, c’est pas super user friendly.
Récemment, j’ai commencé à tester Uptodown : http://fr.uptodown.com/ Pas mal.

P.s. : pour Kodi, Yatse est plus complète, mais Kore fait très bien le job, possède les fonctionnalités nécessaire, avec une interface plus agréable ^^

Tredok
Invité
Tredok

P.s. 2 : explorateur de fichiers sympa : MixPlorer http://www.mixplorer.com/

ʟ·ɪɴᴀᴅᴀᴩᴛé
Invité
ʟ·ɪɴᴀᴅᴀᴩᴛé

Je confirme. J’ai pas trouvé meilleur alternative libre à ES Explorer.
Hyper bien pensée et complète.
MiXplorer se trouve aussi sur le forum de XDA : https://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=1523691

Redscape
Invité

Hello ! Article très intéressant. Je suis sur ces mêmes réflexions, même si ma raison est essentiellement de se passer le plus possible de Google, je ne regarde pas le côté « libre » de la chose (disons que je m’en fiche pas mal), mais plus sur le côté « aternative ». Je reviens sur OSMand, j’ai, le week end dernier, fait un voyage en Suisse, en utilisant un itinéraire personnalisé, l’appli n’a pas bronché, très fiable (sauf pour les sorties d’autoroute où il était un peu perdu), et très pratique avec la possibilité d’avoir des cartes hors ligne, ce qui évite de manger… Lire la suite »

Cyrille BORNE
Invité

Pour moi se faire du mal à utiliser du logiciel libre sur Android c’est oublier quand même que le plus gros problème, ce n’est peut être pas les logiciels mais tout le système d’exploitation derrière.

Cascador
Invité

C’est clair ! Après il faut faire avec le monde qu’on a, je suis sur Windows au boulot, j’ai pas le choix. Un système d’exploitation sur smartphone respectueux il n’y en a pas ou il faut pas être super exigeant (FirefoxOS, Ubuntu).

Tcho !

genma
Invité

Très bon billet.
Question. Pour le client SSH, tu utilises uniquement une connexion avec le serveur par mot de passe où ça marche aussi avec une clef ? (dans ce cas il faut que la clef soit sur le smartphone…)

Djan
Invité

Moi j’utilise ConnectBot qui peut utiliser des clé SSH rsa ou dsa.
Oui par contre il faut les conserver sur le téléphone. Je les conserve sur la mémoire interne qui est chiffrée par Android.

Coo
Invité
Coo

Total Commander et Anysoft keyboard

wain
Invité
wain

Salut ! perso les gapps ne sont pas installées. Je complète F-Droid avec Atpoide (avec juste le magasin par défaut). Ca marche très bien pour chopper les applis genre SNCF, Spotify, quelques jeux, et les maintenir à jour.
ah et évidemment OsmAnd~ sur F-Droid pour la nav !