Windows Phone, deuxième, un an après

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 4 ans 9 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

Un peu plus d’un an pour être exact, puisque l’article en question date de Janvier 2014. Je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de voir où en était l’écosystème de Microsoft, aussi bien au niveau matériel que logiciel. Mini-spoil : c’est pas une année excitante…

Une offre matérielle pauvre

En effet, sans même aborder l’actualité (ou plutôt son absence) autour des nouveaux appareils, il suffit de se rendre sur Amazon ou LDLC (par exemple, mais cherchez les autres vendeurs, c’est pareil) pour faire le constat : à part Nokia, bouffé par Microsoft depuis et qui le remplace petit à petit, pratiquement personne ne propose de smartphone équipé de l’OS Mobile qui est toujours en version 8.1 (update 2 dite Denim, mais les fondamentaux ne bougent pas). Le MWC de cette année ne rassure pas vraiment. L’apparent nombre d’appareils est simplement du aux couleurs qui sont disponibles.

Non pas que certains des appareils de la gamme ne soient pas intéressants, mais ça reste du coup assez pauvre si on accroche pas à leurs designs (je reviendrais sur l’interface après). Les fiches techniques sont aussi assez inégales, et on se surprend avec certains modèles bien mieux équipés que d’autres pour moins cher, alors même qu’ils sont du même fabricant…

Pour ma part, vu l’état du marché, et bien sûr si j’avais les sioux, j’aurais probablement opté pour un Lumia 735 (oui je sais, le Selfie Phone, mais comptez pas sur moi pour vous montrer ma trogne comme ça, j’ai pas envie d’avoir un procès sur le dos pour indécence sur la voie publique), ou son remplaçant Microsoftien, le Lumia 640, que j’aime un poil moins question design. Malgré un CPU pas forcément très véloce (on le retrouve dans pas mal d’Android dans cette gamme de prix, voire un peu moins cher), le téléphone a le mérite de proposer un écran grand sans trop l’être (ça tient bien à une main, un prérequis pour moi malgré mes grandes mains), avec une résolution correcte qui n’attaquera pas la batterie (1280×720, soit pratiquement celle de mon laptop, mais dans ma poche). Je n’ai pas encore regardé à quel point il pouvait se démonter facilement, comme le Lumia 625 que je vous avais présenté il y a plusieurs mois.

Offre logicielle ? Meh

Comme je l’ai évoqué, Windows Phone est toujours en version 8.1, même si l’Update 2 est sortie en début d’année et que les déploiements se poursuivent petit à petit. Apparemment la prochaine version 10 qui fait aussi baver pour les ordinateurs « de bureau » (comprendre, pas les tablettes), aussi prévue sur mobile, devra attendre bien plus tard dans l’année, troisième trimestre. En même temps que la version de bureau quoi, qui est à priori annoncée pour Juillet. À priori.

Du coup, on comprend mieux cette absence remarquée d’autres acteurs sur le marché : Windows Phone, bien qu’il soit maintenant gratuit pour les écrans de moins de 8 pouces, peine à trouver sa place chez les fabricants pour une raison simple : en l’état actuel, les fabricants ne peuvent pas « personnaliser » à leur sauce, en plus du design. En tout cas pas pour les « grosses marques », puisque les nombreux modèles à bas prix sur Android ne s’embêtent pas à modifier l’interface conçue par Google. Windows 10 promet de donner un peu plus de mou aux fabricants, à voir comment ils vont apprécier la chose.

Le store toujours à la rue

Je l’avais évoqué, c’était pas brillant côté store. C’est toujours le cas, sauf si on est joueur : la page d’accueil de la version web ne présente pratiquement que des jeux. Mais en reprenant les gros manques de mon article de l’année dernière, rien ou presque n’a bougé :

  • toujours pas d’application pour le scan wifi (même en tapant juste scanner ou analyzer, ça donne rien)
  • Les seuls clients SSH potables sont tous payants (même s’il en existe tout de même des gratuits)
  • Aucune application OpenVPN, ça devrait pourtant être possible puisque plusieurs fournisseurs de service VPN proposent une application
  • Toujours rien d’officiel pour Steam, mais les applications tierces progressent un peu, à l’image de celle-ci, pour le chat (admirez certains commentaires SMS).
  • VLC est enfin arrivé sur Windows Phone !!! Certes, il peut y avoir parfois certains ralentissement, notamment à cause d’absence de support du décodage matériel (je pense à certains films notamment full HD qui risquent de coincer sur les appareils bas de gamme, les plus vendus en France notamment).
  • Évidemment, pas la peine d’attendre Firefox, Microsoft ne compte toujours pas assouplir les possibilités de développement. Peut-être si Servo prend le relais chez Mozilla, la base de code étant plus récente, un portage en C# serait plus pertinent.

Et pourtant Microsoft a aussi fait des progrès : durée de vie des comptes, fin de la redevance annuelle (seule l’inscription est payante, à 19$ pour un particulier et 99$ pour une entreprise), la mise en place des « Benefits » (votre statut augmente avec la popularité de vos apps, vous donnant accès à de nouveaux outils), nouveaux outils pour gérer la monétisation, partage de revenus revus à la hausse… Bref, c’est sexy au possible maintenant, au point que je me suis surpris à regarder comment s’y prendre pour y développer une application (rappelez-vous, j’ai une API sur le feu pour ça).

Conclusion : attendre ?

C’est un peu moins catastrophique, mais si on part du principe qu’un ordinateur de poche est capable de remplacer ponctuellement un laptop bien plus encombrant, on est toujours dans l’attente d’un écosystème qui arrache avec des acteurs autres qu’un joueur tout seul dans son coin : Microsoft.

Le développement très actif de Windows 10 « Mobile » est une signe fort en ce sens : avec une base technique renouvelée à priori un peu plus ouvertes aux personnalisations et aux développeurs, sans parler de la nouvelle politique de gratuité de la licence, tout est là. Avec un peu de chance donc, d’ici la fin de l’année voire l’année prochaine, on devrait voir arriver un peu plus de diversité dans l’univers de Microsoft, histoire de renouveler un peu les designs disponibles, et si possible un peu les fiches techniques.

Un signe à double tranchant est aussi l’arrivée d’applications Microsoft phares sur Android et iOS, qui pourraient donner quelques marques aux gens leur permettant de mieux s’armer à une migration (le fait d’avoir son écosystème déjà prêt : OneDrive, OutLook, et j’en passe). Même si ça me hérisse le poil tout cet enfermement, au moins en Europe Microsoft ne stocke pas les données aux US (pour ce que ça vaut). Et malheureusement, ceux qui veulent rester libres doivent toujours se coller tout à la main, et c’est lourd, très lourd…

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Arowan Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Arowan
Invité

Pour avoir testé le lumia 535 (téléphone qu’on m’a donné parce que la personne avait oublié le mot de passe qu’elle avait mis et ne voulait pas payer les 40€ que demandait son vendeur pour le débloquer, résultat je l’ai eu en main un petit coup de reset factory en mode « recovery » et ça m’a fait un téléphone gratuit que j’ai donné à ma soeur, vu que mon Wiko Highway 4G qui est relativement plus puissant que ce truc. Pour ce qui est de l’os il reste vraiment très fluide et intuitif, le système de mise à jour est vraiment… Lire la suite »