Récupérer de l’espace disque sur son appareil Android

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 4 ans 7 mois 12 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

J’ai déjà exposé quelques outils pour nettoyer votre ordinateur qu’il soit sous Windows ou sous Linux. Avec des espaces de stockage toujours aussi réduits en 2015 sur les appareils mobiles, il est intéressant de savoir quels outils sont à notre disposition sur Android pour faire un tel ménage.

Évidemment, ces manipulations ne valent pas que pour les smartphones, mais pour tout appareil disposant du système d’exploitation Android, et donc ça concerne aussi les tablettes.

Photos et vidéos, les contenus rois

Ai-je besoin de vous dire que les nombreuses photos et vidéos que l’on peut prendre de nos jours peuvent prendre une place conséquente ? En effet il n’est pas rare de voir nos jouets préférés embarquer des capteurs de 8 millions de pixels si ce n’est plus. En qualité maximale de tels clichés peuvent peser plusieurs mégaoctets, sur mon HTC One S elles font 1.45Mo. Les vidéos sont encore pire, avec la démocratisation du 720p qui est certes plus agréable à l’oeil mais pique question poids.

Ajoutez qu’on capture tout et n’importe quoi de nos jours, important ou pas, publié sur les réseaux sociaux ou pas. Faire le ménage dans ces données est plus facile avec la galerie intégrée Android, car il serait idiot malgré tout de supprimer une photo sur le seul critère du poids. Et la galerie est très pratique pour bien vérifier ce qu’on compte garder.

Attention aux téléchargements

J’ai en effet une fois eu la surprise d’avoir « oublié » un jeu d’applications à destination d’un Windows fraîchement réinstallé, le téléphone ayant servi de clé USB. Le dossier Download est alors à regarder de près, car nos navigateurs y stockent tous les fichiers qu’on leur demande. Y compris des vidéos « HTML5 » pour visionnages hors ligne.

Et pour le reste ?

Android conseille de regarder du côté des données des applications. C’est dans le menu des paramètres (l’icône de la liste d’applications convient, d’autres raccourcis existent, comme dans la barre de notifications), Applications. Chaque application installée est présentée avec son poids initial, et le poids des données qu’elle enregistre.

capture détails twitter

Malgré tout, si vous allez dans la section mémoire des paramètres système d’Android et que vous voyez une ligne « Autre » chargée, vous n’êtes pas plus avancé. C’est là qu’une application que vous connaissez si vous avez déjà lu mes autres articles sur l’univers Android entre en piste : ES Explorateur. En effet, elle dispose d’un outil intégré qui fait grosso modo la même chose que plusieurs des outils présentés sur les autres OS.

Une application connue, une présentation qui rappelle des choses

Il faut ouvrir le menu, soit par le bouton sandwich, soit par un glissé du bord gauche de l’écran vers la droite, dérouler la section Outils, et sélectionner Analyseur de cartes SD :

androclean-esxplomenu

Ensuite l’outil se lance, et va scanner les dossiers pour en définir leur taille. La procédure peut être plus ou moins longue suivant les résultats. L’analyse est ensuite représentée d’une manière familière. En effet, on retrouve un classement par taille similaire à l’arborescence de WinDirStat ou d’ncdu, en plus beau évidemment si on compare à ce dernier :

androclean-arbosize

Ensuite, il suffit de se rendre dans les dossiers incriminés, et si vous êtes en confiance, vous pouvez directement faire le ménage à partir du module, car on peut faire apparaître, en maintenant la pression sur un des éléments, la colonne de droite avec les cases à cocher pour faire une sélection par lot. On voit sur la capture d’après la taille du plus gros fichier. Quand je disais plus haut que cette vidéo est lourde, c’est que ces 850Mo consommés le sont pour une vidéo d’un peu plus de dix-huit minutes. Seulement. Oui, je sais, j’ai filmé un morceau de concert avec mon téléphone, sale pirate que je suis 🙂

Le changement, ce n’est pas pour maintenant (ni demain)

Le problème des espaces de stockages aussi limité ne risque pas de s’arranger de sitôt : en dehors du coût « mécanique » d’une quantité plus importante (il suffit de regarder les prix des SSD en fonction de leur taille pour se faire une idée), il faut se rappeler quand dans beaucoup de pays, et plus particulièrement la France, les appareils disposant d’un stockage sont frappés d’une taxe dite « copie privée », sous prétexte que vous ne rachetez pas les contenus numériques que vous copiez sur vos multiples appareils. Oui, on paie même si on a pas l’intention de stocker de musique, et pire encore, vous payez une taxe copie privée pour stocker le système Android, ainsi que vos propres photos. Juste parce que vous POUVEZ y coller un MP3. Et on parle de plusieurs dizaines d’euros par appareil vendu.

Si encore l’argent allait dans la poche des « artistes » lésés, mais ça, même la cour des comptes n’arrive pas à le savoir (enfin si : y’a qu’à voir le salaire du patron de la SACEM pour se faire une idée : pas dans les bonnes poches). Magique la France. D’ailleurs, pour se faire une meilleure idée du problème de la copie privée, je vous conseille fortement de lire cet article de Next INpact (pas que celui-là d’ailleurs, c’est vraiment un bon site d’informations, loin des errements de la presse « classique »), ça vous permettra aussi d’apprendre la notion de marché gris.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de