Optimiser Windows pour son SSD

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
closeCet article a été publié il y a 6 ans 2 mois 20 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées, les commandes ne sont peut-être plus valides.

De plus en plus de gens se voient équipés d’un SSD, notamment grâce aux prix qui ont bien dégringolé ces deux dernières années (mon chtiot Crucial s’achète maintenant la moitié de son prix d’alors). Et bien que Windows 7/8 soient au courant de leurs spécificités, il est encore possible d’optimiser la durée de vie de ces disques qui vous changent une vie.

Je préfère préciser tout de suite qu’aucun gain de performance supplémentaire n’est à attendre en dehors du passage au SSD lui-même. Aucun truc inédit, mais une compilation de nombreux articles en Français et en anglais que j’ai pu lire ces 2 dernières années. Certaines manipulations sont simples, graphiques, d’autres demanderont l’utilisation de la sacro-sainte ligne de commande. D’autres encore nous verrons carrément vérifier et/ou modifier certains paramètres du BIOS (qui encore malheureusement en 2011, n’arrivent pas à utiliser les bons paramètres par défaut sous couvert d’une certaine compatibilité avec de vieux matériels).

Autre précision aussi : On est en 2013, et il est temps de laisser Windows XP mourir. Windows Seven et 8/8.1 savent déjà modifier leur comportement pour économiser un peu le SSD.

Ah, un conseil simple avant de commencer : essayez de réserver le SSD pour Windows et les applications courantes, et de faire du stockage (documents, photos, musique, films, bref, le tout-venant) sur un disque classique à côté.

Le BIOS

J’espère pour vous que vous savez accéder à ce BIOS, car avec les différents fabricants, la touche à utiliser au démarrage de l’ordi va de F10, à F2, en passant par la touche Suppr. Si ce n’est pas plus grave (genre Alt+F2 par exemple). Pareil pour le menu à sélectionner, le nom peut varier. Il faut juste chercher l’option « SATA Mode », qui est par contre à peu de chose près identique chez tout le monde. Il faut que celui-ci affiche « AHCI » (pour Advanced Host Controller Interface), qui permet de tirer parti de toutes les subtilités des SSD (à commencer par le TRIM). Si ce n’est pas le cas, vérifiez que vous pouvez le sélectionner. Un autre moyen de vérifier ça est le gestionnaire de périphériques de Windows :

controleur_ahci

Dans la partie « Contrôleurs IDE/ATAPI », si vous voyez une ligne « Contrôleur Serial ATA (AHCI) » ou un truc dans le genre, c’est déjà un très bon point.

Le TRIM

C’est une fonction vitale pour les SSD si on veut qu’ils gardent les mêmes performances dans le temps. Je préfère vous renvoyer sur Wikipedia pour l’explication technique. Ici, le plus rapide est la ligne de commande. Ouvrez le menu démarrer, tapez « cmd » dans le champ de recherche, et faites un clic droit sur « cmd.exe », et choisissez « Exécuter en mode Administrateur ». Il suffit ensuite de taper la commande suivante : « fsutil behavior query DisableDeleteNotify ». Si le résultat est « DisableDeleteNotify=0 », vous n’avez plus rien à faire. Le TRIM s’active uniquement si le BIOS est bien réglé (AHCI), si le SSD le supporte (les premières générations de disques n’en étaient pas pourvus), et si l’OS le supporte (via le bon pilote de contrôleur).

La défragmentation : inutile

Elle consiste à réorganiser les fichiers sur un disque pour en recoller les morceaux s’ils se retrouvent découpés (cas fréquent d’un disque presque plein). Non pas qu’on accède plus à de tels fichiers, mais c’est beaucoup plus long. Hors, avec un SSD, on accède à tous les fichiers à la même vitesse, qu’ils soient en un seul morceau ou plusieurs, il est donc inutile d’user le disque avec de longues séances de lecture/écriture. Il y a même une tache planifiée pour défragmenter le disque quand vous n’êtes pas devant vôtre ordi, vous pouvez la désactiver en lançant le défragmenteur (cherchez dfrgui dans le menu démarrer), et en cliquant sur « Configurer la planification », et en décochant la case « Exécution planifiée ».

Les modifications qui suivent ont toutes la même raison sous-jacente : pour augmenter les performances d’un disque dur mécanique, qui était le seul type de stockage disponible depuis des années, Microsoft a ajouté année après année divers mécanismes qui, s’ils sont très efficaces, sont aussi très consommateurs d’écritures. Hors, pour la durée de vie des SSD, il faut si possible limiter les écritures inutiles. Et elles le sont, car les performances des SSD sont largement supérieures. On attaque donc les trucs simples en premier.

L’indexation des disques

Cette indexation rend plus rapide la recherche de fichiers, mais demande une écriture à chaque création de fichier, ou de modification du nom ou du contenu. Donc, on peut la supprimer sans problème, la recherche sera juste un peu plus lente. Pour ça, et pour chaque partition (si jamais vous vouliez partitionner votre SSD), il suffit de faire un clic droit sur l’icône du disque et d’afficher les propriétés. Il faut décocher « Autoriser l’indexation du contenu des fichiers de ce lecteur en plus des propriétés de fichier ».

indexation

Windows Search

Si sous XP c’est un programme à installer (optionnel, proposé par Windows Update), Windows Search est intégré à Vista et Seven. C’est un autre mécanisme d’indexation pour rendre la recherche de fichiers plus rapide. Encore une fois, la vitesse des SSD permet de se passer de ça, et ça permet en plus de gagner en espace disque (un peu, la taille de l’index en fait). Pour ce faire, cliquez sur le menu Windows, dans le champ de recherche il faut taper « services.msc ». C’est la liste des services systèmes qui sont susceptibles de se lancer au démarrage. Cherchez Windows Search dans la liste, double-cliquez dessus, et dans « Type de démarrage », choisissez « Désactivé ». Au prochain démarrage, plus de Windows Search.

services_msc

L’hibernation

C’est un mécanisme qui permet d’aller un peu plus loin que la simple mise en veille, en créant une copie de la mémoire vive sur le disque avant de couper le courant. Au « réveil », vous retrouvez l’ordi tel qu’il était lorsque vous l’avez éteint. Sur un disque classique, c’est plus rapide qu’un démarrage normal de Windows. Mais avec un Windows qui démarre en à peine 10 secondes (oui oui, un SSD va vraiment aussi vite), plus la peine de l’utiliser. Vous allez devoir utiliser la ligne de commande de la même manière que pour vérifier le TRIM. Cette fois-ci, c’est la commande « powercfg -h off » qui sera votre sésame.

hibern

Attention, on monte d’un cran dans la difficulté.

ClearPageFileAtShutdown

Derrière ce nom barbare ce cache une fonction de « sécurité » qui est assez obscure en fait. Le fichier d’échange est un soutien en cas de pénurie de mémoire vive, et est situé sur le disque. Une fois éteint, le contenu de ce fichier reste accessible en démontant l’ordinateur et en le montant dans un autre, récupérant au passage de potentielles informations utiles : mots de passe et j’en passe. La fonction en question consiste à effacer ce fichier à chaque extinction de l’ordinateur. A notre niveau, ce n’est vraiment pas utile. Alors on désactive histoire de gagner des écritures précieuses. Cliquer sur « Démarrer », et saisissez « regedit » dans le champ de recherche. Une fois le programme lancé (il vous demande les droits administrateurs), déroulez l’arborescence de gauche en suivant le chemin suivant :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\SessionManager\MemoryManagement

Le paramètre « ClearPageFileAtShutdown » est à mettre à 0 (zéro), pour ce faire, clic droit, modifier. Pour prendre la modification en compte, il faut redémarrer complètement l’ordinateur.

pagefile

Le Prefetch, et le Superfetch

J’en parle en même temps car ils se règlent au même endroit. Ce sont deux mécanismes destinés à réduire le temps de recherche des fichiers ou des programmes à lancer. Mais ça n’a plus de sens, alors on économise ces lectures/écritures. Là encore, c’est la base de registres qui va accueillir nos manipulations :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\SessionManager\MemoryManagement\PrefetchParameters

Là, il faudra modifier deux valeurs : « EnablePrefetcher », et « EnableSuperfetch ». Pour ce faire, un clic droit sur chaque valeur, et modifiez-les à 0 (zéro). Là encore, un redémarrage est nécessaire.

prefetch

« Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! » (Valérie Lemercier, Palace)

Conclusion

Il existe un ou deux autres trucs possibles, mais potentiellement dangereux pour la stabilité de l’ordinateur, donc je ne les présenterais pas ici. Par exemple, on peut purement et simplement désactiver le fichier d’échange, mais ça nécessite d’avoir une très grosse quantité de mémoire vive (je tablais sur 12Go pour ma nouvelle config, j’ai finalement opté pour 16Go), sous peine de plantages possibles de la part de certaines applications (je pense notamment à Photoshop, dont certains sont friands). Déjà, si vous avez lu jusqu’au bout, vous êtes courageux. Si en plus vous avez fait tout ce qui est présenté, c’est mieux !

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Seboss666AMaX Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien
Notifier de
AMaX
Invité
AMaX

Une des pratiques d’optimisation étant de limiter au maximum l’écriture sur un SSD
pour en optimiser la durée de vie, il manque
un p’tit détail a mon humble gout: le déplacement des dossiers TEMP et du
contenu du profils utilisateurs.

Seboss666
Invité

Spa faux. Mais il s’agit aussi de balancer entre économie et avantage de rapidité. Si tu déplaces trop d’éléments du SSD sur un disque externe, l’intérêt est amoindri.

Donc dans mon cas j’ai coupé la poire en deux : je n’ai pas touché au dossier Temp, et comme mon SSD est de toute façon trop petit pour accueillir le contenu qui n’est pas balancé sur mon serveur, c’est un deuxième disque qui sert pour ce stockage 😀

AMaX
Invité
AMaX

Ouais c’est une question de choix. Perso j’ai opté pour le déplacement de presque tout ce qui est « volatile » vers le HD le plus rapide. En tout cas, longue vie à ce blog que je viens de découvrir, Korben n’a qu’à bien se tenir ! ^^

Et le swap ?! xD

Seboss666
Invité

Oh là, Korben peut dormir sur ses deux oreilles, je n’ai pas vocation à lui damer le pion 😀
Le swap j’en parle dans la conclusion. Trop instable pour pouvoir conseiller sa désactivation, et l’envoyer sur un disque annexe, c’est là encore c’est perdre un peu en perf. Surtout que sur un laptop c’est pas forcément possible 😛